Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 18:23

Bien des personnes, lorsqu'elles ont envie d'essayer de filer, n'ont pas pour autant envie de dépenser de suite de grosses sommes d'argent.

Tout d'abord parce qu'on ne sait pas tout de suite si on va aimer ça.

Ensuite, parce que l'investissement est de taille. Un rouet neuf sans aucun accessoires oscille entre 259 et 1100 euros ! Ne parlons pas de la cardeuse (minimum 300 euros), d'une planche à mélanger, de cardes à main, etc etc etc ...

Et ce n'est pas qu'une histoire d'avoir envie ou non de dépenser des petits sousous, mais aussi de les avoir, tout simplement.

Certaines fileuses croisées sur le net ont galéré plusieurs années avec leur rouet de récup un brin pénible, et sans accessoires, avant de s'offrir petit à petit ce qui leur faisait vraiment envie.

Et ces personnes, bien plus nombreuses qu'on le pense, font souvent montre d'ingéniosité pour se dépanner à la "Mc Gyver".

J'ai piqué certaines astuces à ces personnes, j'en ai trouvé d'autres toute seule.

La première astuce, en attendant qu'une cardeuse d'occasion daigne pointer le bout du museau, fut de demander à Délicieux Mari de me fabriquer des peignes à écharpiller.

Il a planté trois rangées de grands clous, genre pointe de Paris, dans un long bout de bois, que je fixe à ma table via deux vieux serre-joints bien utiles.

J'acroche les mèches de toison brute, et je tire. Cela ouvre les fibre, permet aux pointes souvent collées de se démêler, et aux fibres trop courtes de rester accrochées. De cette manière, je les récupère, et je les mets de côté pour le compost.

Evidemment de cette manière, cela me prenait pas mal de temps, je perdais beaucoup de matière et le travail de filage restait malgré tout difficile. Mais ce fut jouable ! Bien plus qu'en aérant les mèches de mouton à la main comme je le faisais au tout début.

Ensuite, toujours en potassant sur le net, j'ai réalisé qu'il y avait moyen d'acquérir (malheureusement rien qu'aux Etats Unis, pas très pratique) du tapis de cardeuse, à un prix correct, et que l'on pouvait aussi travailler la fibre en fixant ce tapis de cardes sur une planche.

J'ai donc passé commande.

Mais voilà, entretemps, une cardeuse d'occasion a pointé le bout du museau ! Et c'est tellement rare que - tant pis pour le "double emploi" avec la commande de tapis de carde étazunien, j'ai saisi l'occasion.

Finalement, à l'usage, les trois ustensiles sont parfaitement complémentaires, je ne regrette rien.

Le Lazy Kate de la débrouille
Le Lazy Kate de la débrouille
Le Lazy Kate de la débrouille
Le Lazy Kate de la débrouille

Un autre de mes problèmes est que mon rouet, pas "top", basique et bruyant, mais qui fonctionne correctement, est un rouet "produit blanc" à savoir qu'il n'est pas estampillé, et ne porte aucune marque de fabrication. Or, il n'a qu'une seule bobine, enfer et damnation.

Et comme vous vous en doutez, il en va pour les rouets comme pour les chargeurs de gsm, chaque fabricant a ses petites manies et ses dimensions particulières. Difficile donc, de dire, sans les avoir en main pour comparer, si les bobines d'un Louët, ou d'un Ashford, ou d'un Kromski, ou d'un Majacraft (et la liste des fabricants de rouets ne s'arrête pas là !), seraient compatibles avec mon engin.

Du coup, si je veux faire un fil "2 ply", je dois retordre mon fil d'origine, ce qui est difficile à réaliser lorsqu'on démarre en même temps avec le fil intérieur et le fil extérieur d'une même pelote. Tout finit par s'emmêler et je jure beaucoup malgré ma grande patience.

Hier, j'ai eu une idée de génie.

L'engin qui permet d'aligner les bobines près de soi pour effectuer le retors s'appelle un "lazy Kate" ou encore un cantre. Le plus souvent, il s'agit d'un support en bois duquel émergent des tiges métalliques, placées soit verticalement, soit horizontalement, sur lesquelles on place les bobines remplies de fil que l'on vient de filer.

Cela évite que les fils s'embrouillent, c'est vachement pratique.

Mais voilà, à quoi me servirait d'acquérir un lazy Kate puisque je ne possède qu'une bobine ? Pas grave, on va un peu tricher.

Mes alliés sont le bobinoir pour machine à tricoter, la balance de ménage, quelques centres cartonnés de rouleaux de papier wc, une paire d'aiguilles à tricoter et une boîte à chaussures.

Une fois le fil correctement filé, j'enlève la courroie du rouet pour éviter les frottements inutiles, j'enfile le bout de mon fil sur le bobinoir et je bobine.

Préalablement, j'ai glissé sur le centre du bobinoir un rouleau carton papier wc que j'ai fendu pour l'ajuster, et je bobine là-dessus.

Cette pièce en carton pèse exactement 5 grammes.

Lorsque ma bobine est formée et que mon rouet est libéré, j'ôte la bobine du bobinoir en prenant soin d'emporter en même temps le centre en carton.

Je replace le fil extérieur de ma bobine sur le bobinoir et je bobine une "seconde"' bobine, en vérifiant régulièrement au moyen de la balance de ménage, qu'il me reste bien la moitié sur la première bobine. Sans oublier bien sûr de tenir compte des 5 grammes du carton.

Lorsque je suis arrivée à deux bobines de poids à peu près identitques, j'arrête et je coupe le fil.

Ensuite, je prends une boîte à chaussures vides, je lui enlève son couvercle qui ne m'est pas utile, je pratique une fente verticale de quelques centimètres de chaque côté de la boite.

J'enfile le centre en carton de ma première bobine sur une aiguille à tricoter, et je place l'aiguille à tricoter horizontalement, en la faisant tenir grâce aux fentes de la boîte.

Je place dans cette boîte ma deuxième bobine, celle qui n'a pas de centre en carton.

Il ne me reste plus qu'à prendre ensemble le fil extérieur de la bobine qui se trouve sur l'aiguille à tricoter, et le fil intérieur de la bobine posée à côté, de les nouer au fil d'amorce de mon rouet, et de pédaler dans le sens contraire du filage, pour effectuer mon retors !!

Et ça fonctionne très bien , je vous jure !

Le Lazy Kate de la débrouille
Le Lazy Kate de la débrouille
Le Lazy Kate de la débrouille

Les prochaines astuces consisteront à vous montrer comment dompter un rouet trop fougueux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la mère Monique 27/10/2013 15:39

Ah, pour une non-initiée au filage, l'article est un peu long, mais très clair et très "imagé", ce qui rend les opérations bien compréhensibles....et avec les photos à l'appui en plus.....JE DIS J ACHETE !
Ben oui, quoi, vous ne regardez pas "danse avec les stars"le samedi soir sur TF1 ?
Alors, bravo ! Belle réussite technique et belle intérprétation !

Cerise violette 27/10/2013 13:49

Tu n'aurais pas vécu au Maroc dans une autre vie ? Tu as les astuces astucieuses qu'ils créent, faute de matériel et /ou de moyens . Tu es géniale !
Bon dimanche

Emmanuelle 27/10/2013 13:08

Tu es la fée de la débrouille ! Entre Castor Junior et Mac gyver, il y a Fée d'automne !
Comment faire de l'ingéniosité et du sens pratique, un art ? En te lisant, tu as du être un génial inventeur dans une autre vie....

Casse-bonbec 27/10/2013 09:56

hé bien, Mac Gyver a trouvé son homologue féminin ! il va pouvoir prendre sa retraite tranquillement !!!! Bravo à toi et à ton Délicieux Mari.

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens