Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 23:58

Amis et amies bloggeuses, bonsoir.

Voilà très longtemps que je ne me suis plus adressée à vous, mais je ne vous oublie pas .

L'article de ma fée hier vous a éclairés sur la situation familiale que nous vivons actuellement très difficilement.

Il ne m'a pas blessée, j'y ai vu un immense cri de détresse et d'affection pour mon mari qu'elle a toujours considéré comme son "papa", je sais sa peine de ne pas savoir ou oser lui dire son affection, par crainte d'être mal entendue .

Mais surtout, son immense besoin de me protéger contre les blessures causées par ce mari au caractère intransigeant,inflexible, exigeant , défauts que j'ai toujours supportés jusqu'à ces dernières années .

Pourquoi mon "moi intérieur" s'est -il réveillé à 60 ans passés ?

Mystère ....Non, mon amour  pour lui ne s'était pas éteint, mais je commençais à m'aimer, moi aussi.

J'avais besoin d'être entendue, écoutée, respectée.

Je n'acceptais plus mon rôle d'épouse soumise, muette ou quasi, et il m'est devenu de plus en plus difficile  de surveiller chaque parole, chaque intonation  pour éviter une discussion .

De même,je n'ai plus supporté les contrôles de temps passé sur le net , au papotage avec mes voisines, au gsm ou au téléphone avec ma fille.

Mon évolution, je la dois à mes amies et voisines plus jeunes sans doute , au personnel soignant de mon mari  à domicile: infirmières et kinés surtout, et à mon aide ménagère psychologue de formation  et actuellement bénévole en centre de soins palliatifs.

Elles n'ont pas été élevées comme moi, forcément, où l'obéissance était le maître-mot : aux parents, aux professeurs, aux aînés, aux maris aussi .

 

Contrairement à ma fée,  (métro-boulot-dodo),j'ai l'immense chance de pouvoir profiter -malgré toute la charge que cela implique- de la nature qui m'entoure, et d'avoir cette faculté innée d'y puiser beaucoup de petits bonheurs: le chant d'un couple de pinsons qui a élu domicile dans un saule, les grenouilles qui sautent à mes pieds quand j'inspecte les parterres, l'éclosion d'une fleur , un insecte inconnu....

Et j'y puise joies et courage.

 

Ah, j'en ai ds photos à vous montrer ....quand j'en aurai le temps....

Et puis, il y a ma foi en Dieu, mais de cela je préfère ne pas parler, c'est si personnel, et vous me comprendrez, quelles que soient vos convictions, j'en suis persuadée.

 

Mais tout cela pour vous dire que mon mari, mon amour n'est pas un monstre .

Je ne vais pas m'éterniser sur son passé, bien qu'il soit largement responsable de son caractère, surtout à l'égard du sexe féminin.

Quand nous sommes "tombés amoureux" , il  l'a aimée comme sa fille, ma fée .

D'ailleurs, elle l'adorait, lui seul pouvait lui laver les cheveux sans qu'elle fasse une crise .

Et lui faire peur en jouant au fantôme le soir dans sa chambre....

Lui dessiner et colorier des "Titis d eParis" ....

 

Les années ont passé.....la petite fille était devenue une super adolescente, désirable (oui, oui, j'ai du monter la garde  contre des prédateurs !), et là, il  s'est senti obligé de prendre quelque distance, le beau-père.

A chaque moment de sa vie assez perturbée jusqu'à la venue de Charlie, il l'a aidée de son mieux.

Ce dernier, il l'a apprécié tout de suite et le considère comme son fils, celui qu'il espérait que je lui donne.

 

 

Cet après-midi, suite aux résultas d'analyses, mon mari a été transféré  en chambre d'isolation, il a attrapé un staphyloccoque doré, son départ en centre de revalidation est postposé, et vu son état général,très mauvais,  le pronostic est réservé.

Pour une fois, le temps passé avec lui a été harmonieux et calme et je l'ai quitté sereine  .

 

Je ne crois pas qu'il reviendra un jour dans notre maison mais lui laiisse tous ses espoirs et projets.

Un certain Jésus de Nazaret a dit il y a plus d e2000 ans : "Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés".

 

Et ce soir, je lui pardonne toutes les blessures ressenties au  nom de l'amour  qu'il m'a donné et de son affection pour NOTRE fille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by la mère Monique - dans REFLEXIONS
commenter cet article

commentaires

Celt 13/08/2012 20:28

Ma chère Monique, que tu parviennes à t'apaiser maintenant est très bien, car quand il ne sera plus là, tu ne pourras pas t'apaiser de la sorte, pour toi oui mais pas pour vous deux.
Je disais encore hier à une amie qui rend visite chaque été à ses parents qu'elle devrait être plus souple avec eux, non pas pour eux mais pour elle, car quand elle les quitte pour 11 mois elle
culpabilise et regrette pendant 9 mois...
Je suis heureux de voir que tu as trouvé la voie de la tranquillité pour vous deux, sans pardonner inutilement, sans te remettre en question, la paix se trouve en premier en soi même. Merci !
Il n'y a pas une journée sans que je pense à vous. Bises chez vous

chantal45 11/08/2012 14:25

Je suis très émue par ce long message .... la vie n'est pas facile, mais aussi en prenant de "l'âge" le caractère change pour tous en plus ou moins bien suivant les personnes et avec disons
l'entourage, je ne crois pas que tu dois te sentir coupable d'avoir changée non c'est une évolution normale que ton mari ne comprend pas .... maintenant au stade où il en est malheureusement c'est
bien de lui pardonner ..... à toi et ta famille je vous souhaite bon courage pour la suite, à bientôt, amicalement, chantal45

Mitou 11/08/2012 08:36

La vie ne nous fait pas de cadeaux !!! il y a les bons mais aussi les mauvais moments !!! je sais que vous êtes deux voir trois à partager ce mauvais moment et çà vous rend plus fort encore !!!!
nous les amis nous ne pouvons que vous aider moralement par de simples mots !!! nous pensons bien à vous,
gros gros bisous
Mitou et Claude

cathy 10/08/2012 21:06

tout est dit, je ne peux rester que muette. Bon courage à tous pour ces moments difficiles.

Cerise violette 10/08/2012 20:59

Que d'émotions à te lire , à entendre les mots d'amour pour ton mari et pour ta fille.
On peut pardonner mais on peut aussi poser des limites , C'est constructif pour soi et pour celui qui se perd dans le négatif et n'a plus ses marques d'humanité .

Beaucoup de souffrances , de partages et de chemins parallèles ou perpendiculaires . Au bout il y a une clairière , celle de la foi , de la compréhension , de l'amour filial . Mère et fille , vous
avez mal . Différemment , mais mal .
Je vous embrasse très affectueusement . Puisse Monsieur s'apaiser .

Casse-bonbec 10/08/2012 19:36

Je viens de comprendre pourquoi tes sourires sont toujours si beaux ; ils sont à l'image de ton cœur d'or.
Je vous embrasse, Christine et toi.

anaey 10/08/2012 19:12

Je suis émue par ce que tu écris.
Je sais ce que c'est de se réveiller tardivement et de voir tout ce qu'on a raté ou pas pu faire à cause....... tous les "sacrifices", consentis certes, mais qui n'ont même pas été remarqués par la
seule personne pour qui on les faisaient.
Tu as une fille qui te soutient et c'est important.
Tu es forte, et c'est une chance pour toi, la mère Monique.
Ce que tu vis en ce moment, n'est pas des plus facile, mais il faut espérer en demain.
Amicalement

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens