Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 18:04

Ca vous tenterait ? Moi, j'aime beaucoup les flots, qu'ils soient agités comme ceux de la Bretagne, azur comme ceux de la méditerranée ou encore ni vraiment bleus, ni vraiment gris, mâtinés de beiges comme deux de la mer du Nord.

La mer du Nord, je l'aime, pour ses plages de sable. C'était si gai de faire des pâtés, des châteaux, de dessiner des tas de messages éphémères ...

Je l'aime aussi pour ses incertitudes, elle n'est jamais vraiment toute bleue, ou toute grise, non, ses mélanges sont bien plus subtils, voire tellement changeants.

Elle n'est jamais très chaude, non plus, mais toutefois pas aussi froide que le grand Atlantique.

J'ai imaginé quelque chose qui lui ressemble.

Des vacances en bord de mer

Le fil fut fabriqué "maison" au départ de tas de bleus, turquoises et beiges différents. Un peu de lin s'y est perdu, pour rappeler le sable.

Un peu de lurex blanc irisé, aussi ... pour figurer les étincelles de soleil qui jouent sur les flots.

Le tout est en mérinos, principalement.

Des vacances en bord de mer
Des vacances en bord de mer

La mer du Nord est née, ma shawlette de l'été, construite sur le modèle Victoria (en vente sur le site de Annette Petavy).

C'est une petite chose sans prétention, mais fabriquée avec âme, que je vous livre ci-dessus.

Repost 0
Published by feedautomne - dans CROCHET
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 12:23

Je suis contente qu'il soit terminé, ce boulet, au cours duquel Emmanuelle nous a toutes encouragées si gentiment.

Pour rappel, j'avais teint de la toison de mouton Polwarth, je l'avais filée moi-même et retordue avec un fil lurex or, et j'avais entamé de transformer mes 300 grammes de laine en un gilet pifomètres à rayures... qui était tellement moche sur moi quand j'ai l'ai eu presque terminé, que j'ai tout détricoté.

Retour à la case départ.

Entretemps munie d'un métier à tisser, je me suis lancée, il y a peu de temps.

Et j'ai pensé que ce serait bien d'utiliser cette laine, douce et jolie, et qui m'a demandé énormément d'énergie et de temps, pour en faire quelque chose de facile.

Oui mais quoi ? des écharpes ? j'en ai des tonnes. Des étoles ? pas super pratique au quotidien.

Puis j'ai pensé que tisser une étole que je couperais ensuite en deux rectangles identiques aux fins de la transformer en poncho, ce serait une bonne idée.

Et voilà ... c'est fait, enfin presque.

La chaîne est en laine layette "soft" de chez zeeman, la trame en filé main (polwart + angelina + retors au lurex doré).

Le tout pèse à peu près 250 grammes, c'est à dire que j'ai utilisé environ 170 grammes de mes 300 grammes de laine polwarth.

Bien que délicieux mari m'ait aidée à tendre la chaîne lors de l'enroulage, j'avais beau lui demander de tirer plus sur les lisières, il n'y est pas parvenu. J'ai bien senti cette différence de tension au tissage, heureusement sans effet catastrophique.

Par contre, je n'avais pas réalisé que mon fil irrégulier relativement élastique allait rendre le travail élastique également.

Et une fois lavée, la pièce de tissage s'est retrouvée plus étroite que je le pensais.

Enfin, au final, c'est pas plus mal. pardon pour la moche présentation, les photos pas terribles (mon apn et moi, nous sommes en brouille), et le poncho vraiment pas mis en valeur ... je viens de le terminer, il est un peu fripé, je l'ai laissé en boulette deux semaines au fond d'un sac avant de couper et d'achever (pôôô bien).

Maintenant, je sollicite l'avis d'experts, VOTRE avis : l'encolure m'arrive juste aux épaules, j'ai vu que certains préconisent de faire des pinces et de couper pour former un arrondi aux épaules. D'autres remettent une bande de finition (tricot côtes le plus souvent) pour "rétrécir" l'encolure. Vous feriez quoi, vous ?

Promis, il y aura des photos du poncho porté,je réédite l'article le plus rapidement possible.

LE BOULET !! THE END.
LE BOULET !! THE END.
LE BOULET !! THE END.
LE BOULET !! THE END.
LE BOULET !! THE END.

Je pense tresser les franges.

A l'arrière, j'ai surfilé serré, je les ai coupées et ai assemblé la pièces pour que le côté surfilé se trouve à l'intérieur.

LE BOULET !! THE END.
LE BOULET !! THE END.

Et maintenant ... on fouille après un autre boulet ? Ce n'est pas ça qui manque dans mes mannes ! Ok ok, je vous ressortirai d'autres trésors enfouis.

Mais ... quant au tissage ... stop ou encore ? et si "encore", pour que faire ?

Repost 0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 15:02

Et pour la détente, suivez DISOU, et ses idées folles de nous faire tricoter et crocheter jour et nuit (oui oui !).

C'était trop tentant, surtout que je n'arrivais plus à me concentrer sur mon tricot dentelle, et que vraiment il me fallait un nouvel ouvrage à faire en voiture, puisque l'étole "fête des mères" pour ma collègue était terminée.

Ayant pas mal de stock de tout en matière de fils, j'ai plongé sur de la kauni lace pour cette réalisation ultra facile.

Au départ, le châle devait avoir une curieuse forme carrée fendue à un des angles, dite en "fleur de lys", mais voilà, sans doute que ça donne bien sur une petite personne mince, c'est à dire tout ce que je ne suis pas.

N'ayant pas été satisfaite de la forme, j'ai conservé le point (des V en quinconce), et ai transformé le lys en triangle, avec bidouillage maison pour augmenter le delta dans les derniers vingt centimètres de profondeur, et ajout d'une bordure "maison, elle-même mixage de plusieurs bordures proposées par Disou.

Bref, que du plaisir, cette petite chose.

Alors, pour ceux que ça intrigue : la laine Kauni subit peu de traitements de lavage et de chimie, ce qui a pour résultat que quand vous la recevez, elle est rêche et serrée au toucher, piquante même.

Je me suis contentée de laisser tremper mon châle une demi heure dans un peu d'eau tiède additionnée d'eucalan (un produit spécial lainages) et la laine a gonflé et déjà perdu à la première fois beaucoup de son côté rêche.

Maintenant, soyons honnêtes, elle n'aura jamais la douceur d'une Malabrigo lace, ce ne sont pas les mêmes moutons à la base.

Donc, si vous êtes ultra-sensible à tout ce qui pourrait risquer de gratouiller, je ne vous conseillerais de toute manière pas la laine kauni. Mais si vous êtes de sensibilité normale, n'ayez pas peur de vous lancer et de l'apprivoiser, elle existe dans des dégradés merveilleux, et pour un prix riquiqui. En plus, c'est un produit européen.

Crochet-détente !
Crochet-détente !
Crochet-détente !
Crochet-détente !
Repost 0
Published by feedautomne - dans CROCHET
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 17:37

il y a des jours, gris et tristes, tout le long. Puis il y a des jours variés, avec des averses, des orages et même des arc-en-ciels.

Ma journée fut à l'image de la météo, très très variée. Tout d'abord quelques grogneries bien méritées sur l'administration (passons, c'est mieux pour mon hypertension).

Suivies d'une solide indignation afférente à une double comptabilisation de TVA lors d'un achat. Il est possible que je revienne aussi un peu plus tard sur le sujet pour vous mettre en garde, si je ne parviens pas à solutionner ce point excessivement énervant.

Mais la journée fut aussi éclairée, faudrait pas croire !

J'ai reçu la visite de mon aimable voisine fileuse. C'est toujours un plaisir de voir Francine, elle est bien trop modeste, alors qu'elle rayonne tellement. Un simple sourire et un mot gentil de sa part et tout va beaucoup mieux.

Ensuite, j'ai pu prendre livraison des petites choses commandées pour ma maman, dont un merveilleux coffret de 5 cds de Nana Mouskouri, que je suis bien entendu en train d'écouter. Aaaah Nana ! ta merveilleuse voix cristalline m'enchante et me rappelle tellement mon enfance.

Et puis, dernière et délicieuse cerise sur le gâteau imaginaire (celui que je rêve de manger mais dont ma ligne courbe s'abstient), j'ai reçu un colis fort attendu, d'une lointaine amie.

Lointaine par la distance mais proche par le cœur, c'est le principal.

Nous avions beaucoup discuté de bijoux artisanaux, ce printemps et de diverses techniques de modelage. Je lui avait confié ma totale incompétence en la matière et elle avait pris le temps d'éclairer quelque peu ma lanterne.

Regardez ce qu'elle m'a envoyé !

C'était le jour des émotions

Tout d'abord, quelques bouquins pour s'instruire sur la technique, bien sûr.

C'était le jour des émotions

Ensuite quelques blocs pour essayer, bien sûr.

C'était le jour des émotions

Mais aussi un ravissant collier turquoise pour que je puisse étudier la chose de près !

Allez, quelques détails pour le plaisir :

C'était le jour des émotions
C'était le jour des émotions
C'était le jour des émotions

Et ce n'est pas tout !

Elle a joint au paquet des sachets d'éléments qu'elle a fabriqués en fimo, il ne reste plus qu'à les assembler en bijoux ou à customiser ce que l'on veut avec.

Il y une belle quantité de très jolies fleurs roses et mauves, des perles vertes mattes, des papillons bruns, avec des paillettes et de la matière nacrée, un régal pour les yeux !

C'était le jour des émotions
C'était le jour des émotions
C'était le jour des émotions

Il y avait plein d'autres choses jointes à ce colis ...

Je remercie mon amie du sud (qui n'a pas de blog) de toutes ces gentilles attentions, mais surtout ... je la remercie pour son amitié inconditionnelle, c'est encore bien plus précieux que tout le reste.

C'était le jour des émotions
Repost 0
Published by feedautomne - dans BIJOUX
commenter cet article
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 21:35

J'ai croisé une proposition sympathique sur le blog d'Anaey.

Tellement sympa que j'ai décidé de participer. Parce qu'il y a bien souvent encore plus de joie à donner qu'à recevoir.

Parce que faire plaisir, ainsi comme ça, pour le plaisir, ça n'arrive pas si souvent.

Parce que depuis la nouvelle version d'Overblog, il ne m'est plus possible de comptabiliser le nombre de commentaires laissés, puisque mes propres réponses sont comptabilisées dedans ! Or; les fidèles se souviennent peut-être que j'offrais un petit cadeau à chaque 500ème commentaire.

Et donc ...

~~Voici le fil rouge Les 5 premières personnes qui commenteront ce statut recevront, au courant de cette année, une surprise de ma part – quelque chose fait maison, un tricot, de la cuisine maison, une carte postale, ou une autre surprise ! En tout cas rien d’acheté ! Sans avertissement, ça arrivera quand j’en aurai envie . Le hic ? Ces 5 personnes doivent faire la même offre et répartir ainsi de la joie autour d’elles. Il suffit de copier ce texte et de le placer sur votre blog.

Lesquelles d'entre vous tenteront le petit cadeau en prenant le relais à son tour ?

LE FIL ROUGE
Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 06:00

Le titre pourrait être celui d'un film avec de Funès ou Pierre Richard ... mais en fait, c'est plutôt le titre d'un feuilleton de troisième classe, du moins chez moi.

Chaque deuxième lundi du mois, Emmanuelle (du blog ma petite pause) nous donne rendez-vous pour faire le point sur l'état d'avancement de nos ouvrages les plus pénibles à terminer.

Certaines d'entre nous peinent encore sur "leur" boulet, d'autre l'ont terminé depuis belle lurette et en ont profité pour faire progresser d'autres "boulets" restés en rade au fond d'une manne.

Cela fait des mois que je vous ai fait languir avec un gilet à rayures, tricoté avec mes fils filés maison .. et arrivée à 15 cm grand maximum de la fin de mon boulet, vraiment, ce tricot était très moche une fois sur mes épaule, non décidément, je ne pouvais pas le conserver.

Voici donc ce qu'est devenu le boulet, momentanément :

LE BOULET

Je sais, ça fait un mois déjà, et je n'ai encore rien refait de ces petites pelotes.

Mais au moins, j'ai un projet à vous présenter !

Entretemps, j'ai enfin osé déballer mon métier à tisser, et je l'ai essayé. Avec succès.

Donc, j'ai décidé de transformer les boulet(tes) en un futur magnifique tissage (enfin, magnifique, je l'espère).

Mais la première étape est de bien choisir le fil de chaîne, il doit être bien solide, et si possible bien assorti à mes pelotes. Et c'est pour l'instant là que je suis encore un tout petit peu calée. Les fils auxquels j'ai pensé ne se marieront pas bien avec mes pelotes vertes. J'ai bien de l'écru en stock, mais c'est du fil poilu, donc à prohiber absolument pour cet exercice.

Enfin, ça me démange cette fois terriblement, je pressens que le fil sera choisi cette semaine et que le mois prochain, vous aurez de nouvelles rayures à vous mettre sous la dent.

PS : merci pour votre immense patience !

A bientôt ?

Repost 0
Published by feedautomne - dans TRICOT
commenter cet article
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 10:10

Lorsque Adeline et Ophélie sont venues passer l'après-midi à la maison, accompagnées de leur maman, nous avions teint ensemble des petites pelotes de laine, vous vous souvenez ?

Du peps pour une maman pas comme les autres

J'avais alors promis aux filles de transformer toutes nos petites pelotes multicolores en un seul ouvrage destiné à combler leur maman à l'occasion de la fête des mères. Parce qu'une maman, c'est précieux, et qu'à tout âge, on a envie de lui faire plaisir.

Je ne pouvais pas faire autrement que leur offrir mon aide, Ophélie débute seulement en tricot et Adeline ne s'est encore lancée dans aucune discipline du genre. Et puis ... faire un châle ou une écharpe, en entier, avec de la laine aussi fine, quand on a respectivement 8 et 11 ans ... c'est surtout une galère à vous décourager à tout jamais des ouvrages de dame !

Cécile a choisi l'idée générale de l'ouvrage. Plutôt rectangle que triangle, plutôt étole ou écharpe que châle, plutôt irrégulier que régulier.

J'ai récupéré un modèle déjà utilisé, composé d'une simple grille de filet au crochet, dont les rangs se terminent par des fleurs, attachées les unes aux autres. Pour ne pas alourdir l'ensemble, je n'ai pas crocheté des fleurs partout.

Et pour une fois que j'ai un mannequin complaisant, allons-y pour le défilé !!

Du peps pour une maman pas comme les autres
Du peps pour une maman pas comme les autres
Du peps pour une maman pas comme les autres
Du peps pour une maman pas comme les autres
Repost 0
Published by feedautomne - dans CROCHET
commenter cet article
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 06:00

J'ai rapidement reçu mon colis ... comme la plupart des autres participantes ... mais toujours aucune trace de la caisse envoyée à Nancy, tout doucement, j'angoisse et je désespère.

D'autant plus que je viens de découvrir avec horreur sur le net plusieurs articles mentionnant les nombreux manquements du transporteur auquel j'ai fait appel. J'avais bien peur que mon colis préparé avec autant de soin n'arrive jamais à sa destinataire.

Les jours passant, la "track-list" ne faisant rien apparaître de neuf, j'ai contacté l'organisatrice, ainsi que ma destinataire (qui n'était pas supposée savoir à l'avance qui était sa "marraine") pour aviser, et leur signaler qu'à défaut de bonne nouvelle rapide, je retournerais un nouveau colis par colissimo express (bigrement plus cher mais tant pis) .

Esperluette m'a gentiment répondu que si elle avait su à l'avance son planning professionnel la faisant justement passer à Bruxelles, tout aurait été tellement plus simple.

Comment ? Ma filleule vient à Bruxelles ? Et je devrais laisser passer ça ? Pas question !

On se recontacte, on se met d'accord, nous nous rencontrerons sur le quai de la gare du midi.

Ce fut une rencontre comme tout le monde voudrait en faire plus souvent. Nous avons décidé, Esperluette et moi, d'aller "chiner" un peu aux puces du chien vert, immense magasin de tissus bruxellois dans les recoins duquel nous nous sommes perdues avec délices.

Ensuite, direction le premier établissement venu pour nous installer devant une boisson et faire réellement plus ample connaissance. Petite anecdote : il y sentait très mauvais les égouts bouchés, ainsi que la fumée de cigarette (c'est pourtant interdit), le chocolat chaud était tellement mauvais qu'il en a été imbuvable, mais qu'importe, nous étions contentes.

J'en ai profité pour lui remettre un second colis, puisque le premier semblait s'être perdu entre Lille et Nancy, ouf, l'honneur était sauf.

Pour cela, j'avais teint en catastrophe un peu de mes stocks, repréparé quelques médaillons de Pâques, et remis des sachets de lavande dans les sachets plastiques.

File-moi un trésor - péripéties !
File-moi un trésor - péripéties !

Esperluette avait elle aussi pensé à un petit cadeau de bienvenue, elle m'a gentiment offert une superbe nappe mélangée et cardée par ses soins, dans des tonalités foncées, ornées de touches de couleur vive, et de beaucoup de fibres argentées superbes, ainsi qu'un fermoir pour fabriquer une petite bourse rétro, et une fibule à customiser.

Merci à toi, Esperluette, d'avoir accepté de sacrifier quelques unes de tes précieuses heures de voyage et de travail, pour rendre possible cette rencontre et cet échange !

File-moi un trésor - péripéties !

~~Merci à toi, Esperluette, d'avoir accepté de sacrifier quelques unes de tes précieuses heures de voyage et de travail, pour rendre possible cette rencontre et cet échange !

Repost 0
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 06:00

Ce n'est pas ce que dit le voleur en braquant le caissier de la banque, vous n'y êtes pas du tout, mais alors là... pas du tout !

C'est le nom de l'opération d'échange de filage à laquelle je me suis inscrite sur le forum tricotin.

Le principe est simple.

A fabrique une belle nappe de fibres mélangées ou achète de belles fibres, qu'elle envoie ensuite à B.

B file cette fibre, et envoie l'écheveau qui en résulte à C.

Et chaque participant fait de même, se trouve dans chaque situation.

Nous nous sommes inscrites sur tricotin, en février, sachant que nous devrions avoir notre colis de fibres prêt à être expédié pour le 20 avril.

Et qu'il faudra avoir filé et préparé le second colis pour le 20 juin.

Voici ce que de mon côté, j'ai préparé :

Tout d'abord, j'ai choisi de la fibre de laine de mouton "southdown", mouton très ordinaire mais que j'aime beaucoup car a) il se teint à merveille et b) il en résulte un fil très élastique.

J'ai partagé ma quantité en plusieurs sections de rubans, que j'ai ensuite plongés dans la teinture, avec un peu de soie et de glitz super brillant.

File-moi un trésorFile-moi un trésor
File-moi un trésorFile-moi un trésorFile-moi un trésor
File-moi un trésor

Et pour être certaine que je n'envoyais pas une "crasse" à ma filleule de filage, j'ai testé mes "sushis", ça a donné ce joli fil très fin et bien pétant.

J'ai ajouté au paquet des petits médaillons en plâtre peints par mes soins, représentant des motifs typiques de printemps, à suspendre à l'arbre de Pâques.

Et aussi quelques perles en fimo.

File-moi un trésor

Et comme je trouvais un peu triste que la personne qui recevrait le colis soit obligée de filer uniquement "pour autrui", j'ai aussi glissé un peu de mérinos teint maison.

Comme ça, elle n'aura qu'à choisir ce qu'elle voudra conserver pour elle.

File-moi un trésorFile-moi un trésor

Le tout a été déposé le 19/4 au point mondial relay, direction Nancy, vers ma "filleule", Esperluette.

Entretemps, j'ai guetté, sur le forum, les nouvelles des autres participantes recevant leur colis petit à petit.

Et j'ai reçu, moi aussi, mon colis, de la part de zazomarrons, sympathique fileuse débutante du sud de la France qui m'a envoyé ceci :

File-moi un trésor
File-moi un trésor

Au menu, de délicieux bonbons parfumés à la bergamote. Mais surtout de très belles fibres très douces, et brillantes pour la plupart, du mérinos, de la soie, un peu de ramie et de bambou, du corriedale.

A moi maintenant de déterminer ce que je vais bien pouvoir en faire !

Repost 0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 20:28

Des moments remplis de doutes, d'incertitudes, de perte de confiance, de trahison, d'écoeurement même. Ils concernent le domaine professionnel, je n'ai pas envie d'en parler davantage ici. Parce qu'il y a bien plus grave dans la vie, parce que tout le monde connaît ça, et bien souvent pas qu'une seule fois.

Mais voilà, ce n'est pas sans conséquence. Je me suis rendue compte que mes soucis professionnels, aussi bénins soient-ils, ont grignoté un petit peu mon esprit, et m'ont momentanément ôté toute possibilité de concentration sur un travail qui en demande, une fois que je suis revenue à la maison.

C'est ainsi que le magnifique châle en cachemire mauve, du KAL de melendu, presque arrivé à sa bordure, a été abandonné depuis plusieurs semaines. Impossible d'obtenir la concentration nécessaire pour parvenir à la faire, cette dentelle pourtant très faisable !

Même mon châle printemps, aux finitions nettement plus simples, a été abandonné pour les mêmes raisons, alors que je comptais l'offrir à la Mère Monique pour sa fête, c'est tout dire !

Il y a des moments  ainsi dans la vie !

Non, ne vous méprenez pas, il ne s'agit pas d'un blocage sur la dentelle, absolument pas. Il s'agit vraiment d'un problème de concentration.

Mais comme je m'imaginais mal rester les bras croisés dans mon fauteuil, je me suis lancée dans d'autres choses, plus automatiques, donc nettement plus faciles pour moi en ce moment.

Il y a tout d'abord l'étole au crochet pour ma collègue Cécile, avec les petites pelotes teintes à huit mains lors d'un après-midi de bonheur avec ses filles.

Attention les yeux, ouh ça fait un petit peu mal ...

C'est un modèle très simple, en grille irrégulière se terminant par des espèces de fleurs (je n'en ai pas fait partout), qui donnent un effet d'escalier.

Il y a des moments  ainsi dans la vie !
Il y a des moments  ainsi dans la vie !

Cet ouvrage-là, il sera terminé dans le courant de la semaine. Je vous le montrerai, une fois lavé, et prêt à être donné.

Puis Disou (je vous invite d'ailleurs à découvrir son blog très très sympa) a lancé un CAL.

Au premier coup d'œil, j'ai repéré la forme de deux châles sympas et ultra faciles à faire. Ne volant pas pousser la boulimie, car oui, dans les moments de doute, je m'avère être une boulimique du crochet, j'ai choisi d'emblée le plus simple.

Effectivement, passé les cinq premiers rangs, vous avez compris la musique, et le crochet progresse tout seul. Seul petit hic à l'histoire, c'est que je n'aurai jamais assez de fournitures. j'ai donc reteint du mérinos ce week-end, à mélanger et à filer pour compléter mes pelotes existantes.

J'ai fait ça pour m'occuper les mains, un jour de train, avec la première pelote de mes filés main qui se trouvait à ma portée.

Il y a des moments  ainsi dans la vie !

Le résultat bien enveloppant me plaît pas mal, même si je n'avais absolument pas besoin d'un ixième châle au crochet... Tant pis si, pour l'avoir aussi grand que je le souhaite, je suis obligée de refaire du fil.

Puis, il y a le filage. AAahhhh le filage ! C'est vraiment mon activité "yoga". Je peux filer durant des heures d'affilée sans fatigue, sans douleur, sans lassitude, ça m'apaise. C'est comme réciter un mantra. Sans doute Est-ce une nouvelle forme de méditation ?

Donc, j'ai beaucoup à vous montrer en cette matière, mais pour ne pas vous lasser, ce sera pour une autre fois !

Et ... qui sait ? peut-être bientôt tout de même quelques ouvrages seront-ils réellement terminés ?

A très bientôt, j'espère ?

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens