Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 19:17

Cet après-midi, j'ai cuisiné.  Regardez mon dessert !

 

refonte 2

 

Quelle belle couleur vanille, et quel parfum !   Ca ne vous donne pas envie d'en manger ?  Je vous en verse un ravier ?

A la réflexion, vaut mieux pas.

Car, non ce n'est pas de la crème anglaise, mais bien du savon  en cours de préparation.

L'an dernier, Délicieux Mari avait tenté une fabrication de savon artisanal, avec la technique de saponification à chaud.  Le résultat s'était révélé médiocre,  la savonnerie étant un art beaucoup plus complexe que ce que nous avait laissé penser l'article trouvé à l'époque sur le net.  Certes, après plusieurs semaines de séchage, nous avions obtenu du savon, mais tellement "décapant" qu'il me faisait plus penser aux savons d'atelier pour mécanos encrassés, qu'à autre chose.

De plus, il était blanc, crayeux et sans odeur.  SAns doute avions nous déversé les huiles essentielles (choisies sur base de mauvais conseils de notre pharmacienne, pas du tout calée en savonnerie) à un mauvais moment, car l'effet fut plutôt volatil.

 

Dernièrement, je suis tombée à la bibliothèque sur cet ouvrage :

soap 4

 

Très bien conçu, le bouquin.  Clair, net et précis.  Avec suffisamment de notions de chimie pratique pour nous permettre de comprendre  quoi, pourquoi, quand et comment.

 

Il y avait dedans notamment une recette permettant de réutiliser de vieux morceaux de savon devenus trop petits, ou des savons "ratés".

Premère chose à vérifier, le PH du vieux savon.  Au-delà de 10, vaut mieux le jeter, il restera trop caustique.

DM commence par faire une dilution de savon dans un verre d'eau, première bonne nouvelle, le tout affiche un PH de 7, ce qui est parfait.  Par sécurité, il plaque un bout de réactif sur le savon mouillé pour voir.  Ca grimpe à 9, ouf nous sommes sauvés.

refonte 1

J'ai donc commencé par râper mon bloc crayeux à concurrence de 175 grammes,  y ai rajouté  30 grammes d'huile de colza pour l'enrichir, ainsi que le dosage d'eau préconisé (125 grammes très précisément).

J'ai placé le tout dans une casserole en inox, et ai fait fondre très doucement sans cesser de mélanger.  Une fois toutes les paillettes fondues, le mélange le plus homogène possible,  j'ai retiré l'appareil du feu sans cesser de mélanger pour faire refroidir, y ai versé du colorant alimentaire jaune (j'aurais pu mettre du curcuma), ainsi que de l'huile parfumée à la vanille (hélàs synthétique, je n'avais rien d'autre sous la main dans cette gamme).

refonte 3

 

Il ne reste plus qu'à laisser reposer durant une semaine, puis placer au congélateur durant trois heures pour faciliter le démoulage, et ensuite à nouveau laisser sécher le "pain" de savon durant trois semaines.

Ensuite, on verra !

Pour l'instant en tout cas, j'ai relavé mes instruments de travail, la pâte obtenue était douce à la peau et agréablement parfumée.  Pourvu que ça dure !

Partager cet article
Repost0
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 20:41

Au sens propre comme au sens figuré.  Ca y est, j'ai remis le couvert.  Entendez par là que j'ai à nouveau versé dans la teinture.

Finalement, c'est à la fois facile et difficile, de teindre soi-même de la laine.  Il faut peu de matériel,  les colorants sont peu coûteux, il ne faut y rajouter qu'un peu de sel de cuisine et de vinaigre, pas compliqué ni très cher, tout ça.

Oui, mais la laine, elle, est souvent chère.  Et le résultat souvent hasardeux.

Au final, étant donné que j'ai des idées à revendre, je finis toujours bien par trouver une utilisation adéquate à mes essais, mais de là à crier que les résultats sont merveilleux, il y a un gigantesque fossé que je me garderai bien de franchir.  En toute lucidité.

Enfin, cela veut dire aussi un certain gâchis (même si le terme est peut-être un peu gros) de matière première.

 

Visitant une fois de plus le site des laines turques (Ice Yarn), vendues aussi par Rosalie (vous connaissez déjà certainement sa nouvelle boutique en ligne), j'ai effectué un rapide calcul.  Il m'est difficile voire impossible de descendre sous la barre des 6 euros les 100 grammes ( hors frais de port de minimum 9 euros, que ce soit chez Florence, aux Laines du Mouchon, ou chez Die Wollust, site allemand). 

J'ai pensé que si j'achète des pelotes de couleur blanche ou crème au fabricant Ice Yarns, même en comptant les fais de port, le prix descend tout de suite sérieusement.

En passant en revue ce qui pourrait bien convenir, je suis tombée sur deux qualités à prix intéressant qui ont attiré mon attention :

- la Merino glossy - 70 % mérinos - 30 % polyamide,  environ 160 mètres les 50 grammes - coloris blanc

- la Master Alpaga - 25 % acrylique - 25 % alpaga - 50 % merinos  - 175 mètres  les 50 grammes

Le calcul est simple, en faisant la moyenne, frais de port compris, ces laines me reviennent exactement à 2,20 euros les 100 grammes.  De quoi faire les plus beaux ratages sans trop se tracasser ! Quitte, lorsque je serai bien aguerrie, à oser acheter sans angoisse les très belles qualités de mes sites préférés.

 

J'ai commencé début de ce week-end par  transformer une pelote de master alpaga en écheveau, pour risquer une petite teinture vite fait bien mal fait.   En fait, il faut d'abord faire tremper la laine  pour bien l'imbiber avant de la plonger dans le bain coloré.   Et à froid ainsi, la Master alpaga n'est pas suffisamment débarrassée de son apprêt, sans doute, et était donc mal "mouillée" lorsque je l'ai immergée.   Je suppose que c'est cela qui s'est passé.  Car au lieu de virer bleu foncé comme souhaité, elle s'est colorée en un tendre bleu clair légèrement chiné.  C'et tout.

Donc, la prochaine fois, pour cette qualité, je commencerai par véritablement laver mon écheveau.

 

BILD6384

 BILD6385

 

Samedi, je fus fort occupée, avec ma nièce Lilou, comme vous le savez.

Donc, ce matin, j'ai réitéré, mais avec cette fois la Mérino Glossy.   Cette qualité, aux poils un brin brillants, s'est très bien "lavée" à l'eau claire, et a donc très bien pris la teinture.

J'ai partagé chaque pelote de 50 grammes en deux écheveaux de 25 grammes.  Chaque écheveau a trempé dans un bain différent, il en a résulté un arc-en-ciel, une explosion de couleurs  inattendue et tout à fait réussie !

Je suis très très contente du résultat et de mes nombreuses heures passée.

A vous de juger.

BILD6372

 BILD6373

 

 

 

BILD6374

 

BILD6376

 

BILD6377

 

BILD6378

 

BILD6379

 

 

 

BILD6381

 

Alors, c'est-y pas beau, mon arc en ciel ?   Oui, je sais, c'est déjà le deuxième, mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de celui-ci ...

 

Et puisqu'on est dans les teintures, autant aussi vous montrer mon dernier écheveau de mérino lace de chez Florence (laines du Mouchon) pour lequel j'ai voulu perséverer dans le genre violet.   La teinture semblait uniforme, le résultat l'est un peu moins, ce qui n'empêche que les coloris sont bien assortis et fondus, et que je suis contente du résultat aussi.

 

BILD6382

 

Très bonne fin de week-end à vous !

 

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 14:29

C'est inquiétant, voici que je me transforme en schtroumpfette, à la veille de Pâques. 

BILD6345.JPG

 

C'est le problème avec cette maladie-là, une fois qu'elle vous a contaminé, elle ne vous quitte plus vraiment.   J'ai pas pu m'en empêcher, ce matin, j'ai rejoué avec les flacons de colorants.   Pour mon plus grand amusement, et sans gants car c'est tellement plus fun pour manipuler la matière !

Comment, des oeufs cuits durs colorés ?

Ah là, vous n'y êtes pas du tout.  Mais alors là, pas du tout.

BILD6336

 

C'est de la laine, que j'ai cuite au micro-ondes, pas des oeufs.

 

BILD6344

 

Je ne sais pas du tout ce que ça donnera, une fois tombé du crochet, mais à voir comme ça, les couleurs sont plaisantes.  J'ai  placé un bout de l'écheveau dans un pot de corail, l'autre extrémité dans un pot plutôt mauve, et trempé le milieu dans un pot de rouge framboise pétant.  J'ai gentiment laissé migrer la couleur, en l'aidant au passage de quelques recolorations nécessaires à la seringue, car l'écheveau étant très long, les espaces intermédiaires étaient trop pâles à mon goût.

Maintenant, question que je me pose à chaque fois, est-ce que ce sera beau, une châle avec "ça" ???

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 11:57

Je fus décidément très gourmande dans mes essais de couleur, hier.    Après le vert pomme granny, les sorbets mangue-melon, j'ai sorti de la barbapapa !

bou3

 

La photo n'est pas très réaliste, trop flashy mais je vous jure en réalité, c'est presque ça ... à moins que ça s'appelle plutôt "rose Barbie" ?

Sur ma lancée, je voulais poursuivre mon drôle de cercle chromatique, et la liaison fut un espèce de rouge éclatant, très difficile à rendre en photo, mélange de carmin et de vermillon :

bou7

 

Voilà qui est parfait pour opérer la liaison  avec l'espèce de peloton de fil chaussette bariolé mauvasse sorti de mes mains la semaine dernière.

En  pensant à Cerise violette, j'aurais voulu faire un joli violet pétant, mais là, ce fut un peu raté, c'est bien la couleur de mes violettes de jardin, mais un peu trop tristounet à mon goût, et même une recuisson avec un zeste de rouge n'est pas parvenu à le réveiller beaucoup.  Tant pis, on fera mieux la fois prochaine.

boul4

 

Et pour rejoindre la pomme granny, je ne pouvais que retourner dans la gamme des bleus et de verts.  Et voici deux pelotons aux couleurs très proches :

 

bou5

 

bou6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Me voici donc avec 300 grammes de laine BFL (180 mètres/50 grammes) partagée de manière très inégale (le vert pomme fait 100 grammes à lui tout seul !) en 10 couleurs formant mon arc-en-ciel imaginaire.

 

bou9

 

Vu comme ça, c'est amusant.   La réalisation (mais quoi ?), certes fantaisiste, sera-t-elle portable ?  Ca, c'est une autre paire de manches.

Partager cet article
Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 20:57

Je vous avais exposé mes petits tracas de teinture "maison", avec deux écheveaux mal teintés pour cause de pas assez de colorant dans le bol.

Ca me faisait vraiment trop râler, cette histoire !   Casse-Bonbec m'a envoyé hier pas mal de tuyaux  chipés sur la toile, au sujet des teintures de laine "artisanales".

1) remouillez convenablement l'écheveau dans de l'eau froide vinaigrée, pressez-le un peu pour l'égoutter, étalez-le le mieux possible sans le défaire toutefois, sur une feuille de film plastique pour micro ondes.

2)préparez de nouvelles dilutions eau-colorant selon votre goût

3) au moyen d'un gros pinceau buveur à pointe fine (du genre de ceux qu'on utilise en aquarelle, par exemple), repeignez les zones mal colorées, selon votre goût, en prenant soin d'écarter les brins sufisamment pour ne pas trop en oublier.

 

rectif 1

 

 

 rectif 2

 

4)  repliez d'abord votre paquet dans la largeur, puis enroulez-le comme un escargot.

5) placez-le au micro ondes dans un récipient avec couvercle, car il est possible que le film éclate à certaines places, et projette de la teinture dans l'appareil.  Faites cuire 5 minutes à puissance maximale, laissez ensuite bien refroidir, et plusieurs heures plus tard, déballez, rincez, égouttez, mettez à sécher votre écheveau.

 

rectif 3

 

Voilà ce que donne la rectification.  Les photos  ne la font pas bien ressortir, et pourtant, c'est relativement bien réussi, comme récup.

 AVANT :

sorbet curacao

 sorbet rose

 

 

 

 

APRES :

 

 

 

 

 

rectif 4

rectif 5

 

Comme il me restait du colorant prêt à l'emploi, et que je suis vraiment très très très têtue, j'ai pêché dans mes réserves quelques restes de pelote de laine "nuance", mélange 60 % acrylique 40 % coton, fil flammé.

Le premier peloton, jaune pâle, a été trempé dans un bain bleu, cuit et a reposé.

Seul le fil en coton semble avoir légèrement pris de la couleur,  ça donne au final un drôle de jaune verdasse.

essai 1

 

Ensuite, j'ai réitéré l'opération avec un reste de bain rouge dilué, dans lequel j'ai trempé quelques restants de la même qualité, bleu layette au départ :

essai 2

 

A nouveau, seul le fil en coton a pris la couleur (et est-ce durable ?  Je n'en sais fichtrement rien)

 

Pour le surplus de mes torches de laine, il faut absolument que je parvienne à captiver Délicieux Mari, pour qu'il m'aprenne et me fasse quelques jolies couleurs, ça va être dur de l'avoir à jouer avec ça, je le sens ...   Et pourtant, je voudrais vraiment bien car il est tellement meilleur coloriste que moi !   Suite au prochain épisode.

PS je n'ai toujours pas idée de ce que je vais réaliser avec mes  4 pelotons d'environ 25 gr, et ma grosse pelote verte de 100 gr ... et il me reste encore une torche de 100 grammes de la même qualité à colorer.  Donc 300 grammes au total.

Des idées ? je suis preneuse !

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:28

Tout d'abord, voici à quoi ressemble ma première bave de crapaud, une fois sèche et boulottée :

 

sorbet pistache

 

Hier, j'ai partagé le second écheveau de BFL, en quatre parties d'environ 25 gramnnes, de manière à poursuivre mes expérimentations.

Je voulais tenter du "multicolore", ou du "dégradé", mais comment faire ?!   J'ai pris des grands bols en verre, du film alimentaire supportant le passage au micro-ondes.   Dans chacun d'entre eux, j'ai mis environ une cuillère  à café de sel, 5 cl de vinaigre d'alcool, de l'eau froide, et forcément, un écheveau déjà mouillé dans une eau vinaigrée à même température.

J'ai ensuite  ouvert mes potiquets, dans lesquels j'ai trempé le manche d'une cuillère à café.  A chaque fois, je trempe le manche enduit de colorant liquide dans l'eau et l'écheveau, sans trop bouger le tout.   Et en procédant de la sorte, je suis donc parvenue à placer plusieurs couleurs  dans chaque bol.  Le hic, c'est que si je mets trop de colorant, je risque de me retrouver avec une bouillie de couleur infâme, et si j'en mets trop peu, les fibres risquent de ne pas être toutes bien colorées. 

Enfin, j'ai étiré un film alimentaire sur chaque plat, que j'ai perçé d'un trou, placé au micro-ondes à puissance maximale durant 5 minutes.   Et laissé reposer le tout durant toute la nuit.

Alors, quel résultat ?

Eh bien, mitigé .... ce n'est vraiment pas facile de doser les colorants, de cette manière.

 

sorbet mangue

 

 sorbet mangue 2

 

Mes sorbets "melon-mangue" sont une réelle réussite, j'en suis enchantée.

Par contre :

 

sorbet rose

Cet écheveau n'est pas parfaitement bien coloré partout, il y a des places un peu trop pâles à mon goût.

Et celui-ci encore moins, il y a carrément des places "grisâtres" pour cause de manque de colorant !

sorbet raté

 sorbet curacao

 

Alors que faire pour rectifier ?  Je crois que je vais remouiller ces deux derniers écheveaux, m'armer d'un pinceau, refaire des mélanges de colorant dans des petits godets, peindre à la main les parties trop pâlichonnes et repasser le tout au micro-ondes dans un film plastique (écheveau mouillé, impérativement bien sûr).

Suite au prochain épisode.

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 18:42

Le sale gosse a réitéré ses expériences de teinturier, cet après-midi.  Que voulez-vous, les fioles magiques de Florence sont bien trop attirantes pour parvenir à les ranger si vite surtout après le désastre l'agréable surprise de ce matin.  Faudrait surtout pas abandonner en si bon chemin  .

 

Un chtit coup d'oeil dans ma casserole à spaghettis ?

 

chaudron magique

 

Oh, excusez-moi, j'avais oublié de vous demander d'enfiler vos lunettes de soleil.   En fait, c'est tout de même moins flashy en réalité (heureusement).   En pratique, j'ai obtenu un très joli (enfin, selon mes goûts) vert soutenu, tout à fait la couleur de la jeune prairie qui pousse au printemps.  un vert avec du jaune chaud, juste ce qu'il faut pour évoquer ce satané printemps qui m'appelle tant.

La recette est simple : j'ai pris un écheveau de 100 % mérinos (merci Florence) environ 360 mètres aux 100 grammes, je l'ai d'abord mouillé dans de l'eau froide additionnée d'un peu de vinaigre.

Dans la casserole (la plus grande à ma disposition), j'ai placé de l'eau froide en grande quantité, j'y ai ajouté environ 10 cl de vinaigre d'alcool, 1ml de colorant alimentaire bleu brillant, 2 ml de colorant alimentaire jaune d'or (colorants achetés aux Laines du Mouchon, très économiques).  J'ai mélangé le tout, et y ai plongé mon écheveau.

Sans "touiller" trop énergiquement, j'ai mis à chauffer très lentement, avec un diffuseur sous mon bec à gaz, en veillant que la soupe au cerfeuil ne bouille jamais, et j'ai éteint le feu dès que j'ai constaté qu'il n'y avait plus guère de colorant dans l'eau. 

J'ai laissé refroidir la casserole et une fois l'ensemble bien tiède, j'ai sorti l'écheveau, l'ai pressé délicatement, et l'ai mis à sécher dans ma cabine douche ...

 

Maintenant, que vais en faire, c'est une autre histoire, mais comptez sur moi pour ne certainement pas manquer d'idées.   Et si, au prochain écheveau, j'essayais un dégradé ?  Pour faire ... une étole à fleurs japonaise ?  un gilet à rayures ?

 

 

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 12:43

Voilà.  Ca y est.  Maintenant, j'en suis certaine.  Je suis retombée en enfance et pour du bon.   J'en ai la preuve. Pire qu'un sale gosse têtu, la fée.

Les adultes, ils sont sages, ils se renseignent, ils écoutent les conseils, ils suivent les modes d'emploi, ils ne font pas de bêtises.

Les enfants, c'est tout l'inverse.  Primo, ça ne croit pas ce que racontent les adultes.  Secundo, ça veut tout expérimenter soi-même, sans tenir compte des expériences des "grands".

 

En bon enfant qui se respecte, j'adore chipoter, faire des taches, jouer avec de la couleur. (pas vous ? ah bon ...).

Et quand je me suis aperçue que Florence (vous savez, celle qui file la laine de ses propres moutons -LES LAINES DU MOUCHON)  vendait ET de la laine à teindre, ET des tas de colorants alimentaires, voilà, la chair est faible : j'ai CRAQUE !!!

BILD5937

 

 

Evidemment, n'ayant pas la moindre idée de par où commencer, j'avais un peu lu sur le net :

a) que c'est inoffensif pour la santé

b) que c'est très simple d'utilisation, il faut juste de la fibre ANIMALE, du colorant et de l'eau  un peu vinaigrée

c) que ça colore aussi le nylon, le polyamide

d) qu'il y a moyen de réaliser des dégradés sublimes en utilisant du film alimentaire, et le micro-ondes (eh eh eh !)

 

ET qu'est-ce qu'elle a fait, la fée, pour son premier essai ?!  Elle a pris un reste de pelote blanche, de composition 90 % acrylique, 10 % mohair...   en se disant, fortiche, que après tout, l'acrylique, le nylon, ça doit être du pareil au même, non ?

 

NON ?   eh bien, définitivement : NON.  L'acrylique et le nylon, ce n'est vraiment pas la même chose.   Mon chimiste de mari me l'avait bien dit, mais j'ai refusé de le croire, exactement comme un gosse, (cqfd).

 

J'ai donc mis ma demi-pelote en écheveau, l'ai trempée dans de l'eau froide vinaigrée, l'ai un peu pressée tout de même, et l'ai étalée sur le film alimentaire préconisé (celui qui supporte le micro ondes, bien sûr).  Ensuite, j'ai ouvert tous les flacons, préparé des cure-dents.  J'ai trempé un cure-dent par flacon et ai tenté d'en imbiber la torche.

Première constatation, ça ne va pas bien, car le bois a bu le colorant d'abord et n'en restitue que très peu.  Ensuite, je dois remouiller un peu pour que la couleur daigne s'étaler, ce que je fais avec une cuillère à café.

Ahh je n'ai pas pris de photos, c'est bien dommage, mon écheveau ressemblait à un magnifique arc-en ciel...Hum, voyons la suite.

J'ai enfilé mes gants de ménage, replié précautionneusement mon paquet, l'ai enroulé sur lui-même et l'ai placé dans un récipient non colorable, avec couvercle, au micro-ondes puissance maximale, pendant 5 minutes.  (là, quand même, j'ai suivi les conseils de bloggeuses qui ont tenté le coup avant moi)

Ca a fait beaucoup de bruit du genre "pet pet PET PET ...", j'étais d'ailleurs un peu inquiète.

 

Lorsque j'ai sorti le plat, tout d'abord le film micro-ondes est vachement résistant car il n'a pas  éclaté, mais il m'a fallu une paire de ciseaux pour parvenir à m'en faire quitte.

Seconde constatation (je m'en doutais bien un peu, quand même) : où sont passées mes belles, que dis-je mes sublimes couleurs ????    à la place, j'ai un paquet qui baigne dans du jus brun que je me suis dépêchée d'évacuer.

Et quand j'ouvre le tout à coup de ciseaux, précautionneusement, je constate ceci :

a) les pigments n'ont vraiment pas bien pris

b) il ne reste grosso modo qu'un écheveau vaguement rosé et vert pâle, qui en plus  a un drôle d'aspect feutré ...

 

teinture mix

 

Ce n'est pas vilain, noooooon ... mais ce n'est pas du tout fidèle à ce que laissait voir le départ, et puis très peu coloré au final.  Normal, me direz vous, avec seulement 10 % de mohair, sourire.

 

Eh bien, mes poupées auront des vêtements teints maison, avec ce premier essai.  Voilà.

 

Gros progrès  à faire, et surtout, la fée, la prochaine fois, tu es priée de suivre les indications.

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 17:21

Une petite fleur de Noël se promenait sur une table .. suivie de ses copines.

BILD5796

 

Des poinsettias ?  Peut-être.   Des décos de circonstance ?  Si on veut ...

Des .... ronds de serviette !

 

BILD5803

 

Un peu de feutrine, un peu d'intissé de la couleur de votre choix et c'est parti !  

L'anneau est constitué d'un rectangle terminé sur chaque petit côté par une "boule", et puis fendu juste en-dessous d'une seule boule.   Vous passez ensuite l'autre "boule" dans la fente, vous tirez et votre anneau, ainsi que le centre de la fleur, sont constitués d'un même coup.

Sur l'intissé, vous marquez (dans la forme d'un carré ou d'un rond par exemple) des pétales, solidaires par le centre, et dans le centre vous découpez un tout petit cercle qui vous permettra d'enfiler les pétales sur le centre du rond de serviette.  Ouille j'espère que c'est clair.

Vous effectuez la même manoeuvre avec autant de rangées de pétales que vous voulez, et dans les matières de votre choix,  et vous aurez des fleurs sur votre table.

 

BILD5801

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 20:19

Ca fait longtemps que j'ai envie de faire un petit plaisir à une adolescente sympa.  Mais quoi ?  elle n'est pas très sophistiquée, plutôt introvertie et discrète et tout compte fait, je la connais bien mal.

Et si je lui fabriquais une boîte à secrets dont j'ai d'ailleurs le secret ?

 

J'avais encore stock plusieurs boîtes en carton de diverses formes, déjà prédécorées, mais toutes en motifs "Noël" , bof bof.    J'ai pris la plus grande, celle qui a une forme de coeur, ai demandé à Délicieux Mari de me la poncer avec délicatesse, pour râper quelque peu le motif de serviette qui était collé sur le couvercle.  Pour une meilleure récupération de cette boîte, j'ai ensuite enduit les parties poncées (le couvercle) de gesso, une espèce de peinture-apprêt blanche un peu rêche et très épaisse, ai repeint le tout en acrylique jaune de Naples pour l'extérieur, et l'intérieur en blanc cassé (une seule couche).

Et puis .... et puis quoi ? recoller une nouvelle serviette ? pas envie.

Et puis, j'ai utilisé une belle feuille de papier calque  pour y "dessiner" un motif féérique, ainsi que des guirlandes de fleurs.  Juste que je n'aurais pas dû peindre ces motifs à la gouache, car ensuite, impossible de vernir la boîte avec le produit trop aqueux que j'avais à ma disposition : les couleurs se seraient mélangées !   J'ai d'ailleurs frôlé la catastrophe de peu.

fee 1

 

fee 5

 

fee 4

 

Regardez bien, elle a ses ailes en relief (vernis 3D) et pailletées !

 

Et puis, sur l'envers du couvercle, il y a une ... fée .... d'automne  à la robe et aux ailes parsemées de reflets de cuivre et d'or (mal rendus par la photo, je sais).

 

fee 6

 

Regardez les côtés :

 

fee 2

 

fee 7

 

Et enfin, la boîte terminée :

 

 

fee 3

J'espère de tout coeur que Charline prendra plaisir à la regarder, et à l'utiliser, ça me ferait tellement plaisir !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens