Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 13:30

Pardon, de ma Blanche-Neige !    Beaucoup de coeur mis à l'ouvrage mais pas mal de petites complications pratiques et un certaine déception à l'arrivée.

 

Tout d'abord, le patron "burda" aimablement acheté par ma môman pour me permettre d'encore mieux réaliser cette tenue (demandée par Clémence, 4 ans, aux Cloches de Pâques, pour rappel), était un patron avec véritable corsage à découpes "princesse" devant et dos, donc très ajusté au corps de l'enfant.

Le hic, c'est que Clémence, je ne l'ai jamais vue qu'en photos, alors vous pensez bien, inutile de rêver aux essayages qui auraient été nécessaires.

Tant pis ! J'ai donc prévenu la grand-mère qui m'a passé commande que je prenais la liberté de ne pas suivre le patron à la lettre, pour être certaine que sa petite-fille rentrerait bien dans le costume, et j'ai repris le patron basique de mes robes de princesses, que vous connaissez déjà.

C'est un corsage ni trop large ni trop étroit, à petites manches bouffantes, encolure arrondie et pointe fort marquée.

 

BN 1

 

 

bn 2

Par contre, j'ai suivi le patron pour la jupe, et sans regret car elle est magnifique ! à la fois froncée, et en biais, vraiment très très dansante. (ouille je ne vous raconte pas les métrages de tissu pour ce si petit costume !).

 

BN 3

 

Pour faire une "vraie" Blanche-Neige, il aurait fallu fabriquer une manche à "crevés" laissant apparaître une manche longue ajustée rouge, mais Clémence détestant les longues manches, je me suis contentée des classiques manches ballon, sans autre fioriture.

 

Et pour ne pas décevoir ma petite "fan Disney", je lui ai aussi fabriqué la cape, avec un grand col blanc que l'on sait rabattre ou faire tenir rigide façon "collerette".  Cape réversible, bien sûr, et bicolore.  Tiens à ce sujet, je sais depuis peu que, pas de doute, Blanche-Neige est la maman de Superman. 

 

BN 5

 

bn 4

 

Pourquoi suis-je déçue ?   Tout d'abord de n'avoir pas su "coller" au patron "découpes princesses", faute de mannequin.  Ensuite parce que très curieusement, alors qu'au départ les quatre crêpes de satin provenaient du même magasin, du même rayon, (blanc pour le col, bleu pour le corsage et la cape, rouge pour la cape, jaune pour la jupe), le satin bleu s'est avéré très trés fragile au repassage.  Du coup, j'ai presque tout repassé au réglage minimum, insuffisant pour enlever les pliures et aplatir les coutures.  Et c'est moooooche !

Par précaution, j'ai refilé des chutes de tissu à la grand-mère concernée, en lui expliquant de bien faire quelques essais préalables avec SON fer à repasser, peut-être un peu moins chaud ou capricieux que le mien.

Enfin, je suis déçue de mes photos.  Un peu marre de vous présenter toujours des vêtemens sur cintre.  Les personnes qui me demandent de leur fabriquer ces costumes me promettent toujours des tas de photos que je n'ai jamais reçues, bien entendu.

 

Bah, tournons la page, Clémence sera certainement contente, je n'en saurai pas grand chose comme d'habitude, mais je me rattraperai samedi prochain avec ma nièce Lilou.

 

Partager cet article
Repost0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 22:18

Est-ce toi, joli printemps, qui a semé toutes ces petites fleurs sur cette petite robe ?

Est-ce pour faire sourire Emy que tu y as mis de la couleur et de la joie, tout en couleurs complémentaires ?

 

emy 1

C'est un modèle classique de robe à manches ballon , que j'ai cousu pour Mademoiselle, qui s'assortira très bien aussi avec ses petits gilets.  Le tissu provient du stock d'une personne couturière, qui le liquidait à prix modique, il est en polyester-coton, très fin , très frais au toucher, il sera sûrement agréable à porter s'il fait chaud.

 

Et elle va aussi bien avec le paletot turquoise qu'avec le gilet vert pomme !

 

 emy 3

emy 2

emy 4

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 21:35

Mais que c'est gai de coudre pour les petits enfants ! Tout d'abord, ils ne rouspètent pas encore sur ce que vous leur mettez sur le dos (ça ne va pas durer !), ensuite c'est si gai d'assortir t-shirts, chasubles, tuniques, pantalons, gilets ... en couleurs amusantes et vives.

 

Cette fois, j'ai jeté mon dévolu sur un imprimé vert-rose vif et bleu, lequel une fois de plus, va à merveille avec le Tshirt et le gilet "vert pomme".   A moins de préférer le gilet "rose" puisqu'il y a le choix.

 

emy 5 

Le modèle est classique, c'est une petite robe qu'on peut aussi utiliser comme chasuble, avec des petits plis devant et dos, et des manches papillon.

 

gilet rose 

pomme verteFinalement, habiller Emy, c'est au moins aussi gai que de jouer à la poupée Barbie (ouille, petite soeur, ne m'en veux pas pour ces propos ).

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 12:09

Délicieux Mari a déjà une superbe tenue d'intérieur dans ce tissu.  Et moi, je l'ai transformé en une robe d'été super-confortable.  C'est très bien, tout ça, mais les coupons achetés à Matongé, ils ont une belle grande taille et il m'en reste encore, de ce tissu ....

 

Faut pas hésiter, hop hop hop, et voilà une petite robe   pour Mademoiselle Emy !

 

 

 

BILD4828

Ah oui, j'ai vu juste, il s'associe très bien avec le gilet vert pomme de l'épisode précédent.      C'est de la bonne qualité, c'est très agréable à porter quand il fait chaud ...

 

BILD4829

Un petit empiècement boutonné au dos, des bretelles, une jupette froncée.  Selon le temps, on la porte avec un Tshirt  assorti, ou sans, s'il fait caniculaire.

Et pour les fraîcheurs estivales, surtout on n'oublie pas d'enfiler sa petite laine verte, bien sûr. 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 21:11

La petite fille qui enfilera cette  robe-ci :

 

primevere 2

 

La petite Lilou a souhaité se parer de vert vif, pour fêter ses cinq ans.  Elle rêvait de brillance, de paillettes et de dorure.  Voilà qui est fait, tout en un, selon la recette habituelle : longue robe à manches ornées de volants, de galons,  encolure arrondie échancrée (ça ne se voit pas bien  sur le cintre), bordée d'un grand volant qui la fera ressembler à une corolle de fleur.  Même volant irisé sur la jupe.

L'organza irisé presque vert fluo donne super-bien sur le crêpe de satin vert absinthe, et sous les rayons du soleil, il scintille de mille reflets irisés.  On dirait des ailes d'éphémère ...

Je ne doute pas qu'elle sera contente, lorsqu'elle découvrira la robe. 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 19:20

Il y a déjà bien longtemps que Délicieux Mari revient régulièrement à la charge avec une curieuse demande : "ma chérie, accepterais-tu de me fabriquer des sous-vêtements en nylon ?" La première fois, je l'ai regardé comme un coq pondre un oeuf.  Quelle drôle d'idée, à l'époque du lycra !   En outre, vous entrez dans n'importe quel magasin et vous en ressortez avec des slips pour homme tout doux et de n'importe quel modèle, pour pas trop cher, en lycra, coton, synthétique élastique ...  

Bref, je ne voyais vraiment, mais alors là, vraiment pas pourquoi je me casserais la binette à lui fabriquer ce qu'il me demandait avec tant d'insistance.

Jusqu'au jour où - m'accompagnant à la mercerie" - il m'apporte un rouleau de doublure jersey nylon (vous voyez de quoi je parle ?), et revient une nouvelle fois à la charge.

"S'il te plait, je le ferai moi-même ! comprends-moi, j'aimais tellement ceux produits par la marque P***-C** mais ça n'existe plus !"

A bout d'arguments, la fée a cédé.   Mais pas décidée pour autant à mettre quoi que ce soit en oeuvre.

La maille nylon, c'est bien pour faire des jupons ou pour doubler des robes, mais à part ça, je n'ai jamais trouvé que cette matière était très plaisante.  Ce n'est pas particulièrement doux, et vraiment très peu élastique.

 

 

Ce week-end, voilà Délicieux Mari qui débarrasse la table du living, déroule du papier de coupe et se met à fabriquer un "patron" de ce qu'il voudrait.

Mouais.  il y a de l'idée.  Je dois reconnaître qu'il a le compas dans l'oeil.

- Mais, chéri, n'as-tu pas oublié que les hommes ont des attributs quelque peu volumineux qu'il faut bien caser dans un relief quelconque, non présent dans ta conception ?  Ne veux-tu pas d'une couture arrondie, là au centre ?

- nonon, les slip P**C** n'en avaient pas, je te jure ! Y a qu'à prévoir assez de largeur !

- Ok, mais ... et l'entrejambe, tu y as songé à mettre un peu de longueur à l'entrejambe ?

- zut alors, j'ai pas pensé, je recommence le patron...

C'est qu'il est persévérant, en plus !   Et à un point que je n'imagine pas encore.

 

Ensuite, vient le big moment du positionnement du patron sur le tissu, et des explications sur ce qu'est une lisière, un droit fil, sur les raisons pour lesquelles on coupe souvent en droit fil et parfois en biais etc etc etc ..

Zou, on se lance.  

 

Je dois lui laisser ça, le projet tient la route à vue de nez.  

Seul hic, ne voilà-t-il pas qu'il me demande de le faire en double épaisseur "parce que ceux de la marque Machin étaient comme ça" !? 

Alors, déjà que coudre ce genre de sous-vêtements, ce n'est pas une mince affaire quand on sait coudre, je vous laisse deviner ma perplexité en imaginant Délicieux Mari aux commandes pour le reste.  Il ne s'est JAMAIS assis devant une machine à coudre !   Il n'a JAMAIS coupé quoi que ce soit en couture ! Ni assemblé d'ailleurs.

 

Pas de problème, sous mes directives, il positionne, il marque, il coupe, il épingle, il assemble.  Vient maintenant la phase "couture".  Demander à un débutant de coudre de l'élastique à culotte sur quelque chose en nylon, avec des courbes et du point stretch, alors qu'il ne sait même pas comment placer le fil sur la machine, c'est peine perdue, autant lui montrer. 

 

Je cogite beaucoup sur la façon la plus simple de procéder pour son slip en double, je l'assied à côté de moi, branche le fer à repasser, et le nomme grand assistant de la Maîtresse Couture.  Il me passe les épingles, regarde attentivement, écoute mes explications, demande des renseignements.

Je couds, il se bat avec le fer pour repasser et ouvrir les coutures, et.... et .....

Et voilà la chose terminée !

slip 

Le mieux de tout, c'est qu'il est parfaitement mettable, et convient même bien.   Personnellement, je ne voudrais pas porter ce genre de matière, j'ai définitivement adopté le confort du lycra, mais bon, si ça lui convient à lui, après tout, pourquoi pas ?

 

Cet après-midi, ne voilà-t-il pas que Délicieux Mari, me voyant absorbée dans mes oeuvres au crochet, me lance "ah, aujourd'hui, j'essaie tout seul".

J'ai beau lui expliquer que c'est une très mauvaise idée, qu'il ferait mieux d'accepter de faire un tablier en coton sous ma direction pour mieux dompter la machine, rien n'y fait. "non, je veux essayer et tout seul."  Ok; ok, pas de problème.   Un âne qui fait à sa tête, c'est déjà la moitié de sa nourriture.

 

Je l'ai laissé marquer, couper tout seul, puis il est parti dans la pièce de couture, où je l'ai laisser se débrouiller un certain temps, en  entendant moult jurons fuser ... jusqu'au moment où mon oreille attentive a capté un piteux "au secoooouuuuurs". 

 

Oulà !  pas de cata pour la machine.  C'est solide, une machine à coudre.  Par contre, des nerfs d'homme, ça craque.   Pauvre Délicieux  Mari tout marri, d'ailleurs.

J'ai donc repris les commandes pour achever le slip numéro deux.  

Décidément, l'homme qui coud, ce sera pour une autre séance, et la prochaine fois, c'est juré, c'est moi qui décide du projet !

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 06:00

Cette fois-ci, je ne peux plus le voir en peinture pour un temps certain. Mais de quoi je cause, là ?  Du Rose Barbie, tiens donc !

 

Car, forcément,  après la robe en version petite fée de 4 ans que voici :

Barbie 1

Il y a eu la robe en version grande fée de 8 ans que voilà :

 

lilou 1

 

lilou 2

Mêmes matières, mêmes couleurs.   La ligne de taille de la robe pour la "grande" est légèrement abaissée et arrondie.   La surjupe diffère, étant ici scindée en deux parties sur l'avant.

Bon, les fées, et les princesses, maintenant je vous informe :  le rose, c'est momentanément TERMINE.  Si vous voulez changer de tenues, vous devrez vous tourner vers -je ne sais pas, moi ! - le bleu, le turquoise, le rouge, le jaune, l'orange ... enfin, tout le reste de l'arc en ciel, quoi !

Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 21:14

Lilas, c'est la couleur choisie par Mademoiselle Chloé, pour aller danser au grand bal du carnaval.

Ouf, ça change un peu de nuance.

 

Voyons quelques détails de plus près.

Qu'est-ce donc que cela ?

 

chloé 1

 

Du fil à plomb, servant à "faire tomber" correctement certains types de voilages et de tentures.   Et  un long ruban de plastique semi rigide qui a tendance à se placer de manière arrondie.  A quoi ça sert dans la confection d'une robe de carnaval ?    Mais à faire un panier, pardi !

Il vous suffit de coudre un jupon, à coulisses, dans lequel vous insérer la longueur de baleine souhaitée. Faites chevaucher les morceaux de baleine sur quelques centimètres, pour les coudre ensemble à la machine.  Et  avec votre jupon à cerceaux.

Manoeuvre un plus plus chipote : faire entrer le fil à plomb dans la coulisse la plus basse, pour lester le jupon, car sans cela, le tissu "doublure" choisi n'est pas assez pesant et le jupon "crolle" horriblement.

N'oublions pas qu'il s'agit de fabriquer ici un costume pour une jeune fille de dix ans, et pas pour une mariée prête à endurer le port de matières désagréables rêches et rigides toute une journée pour être la plus belle !  Donc, pas question de tulle grattant, ni de tarlatane rêche et rigide.

 

chloé 2

 

Pour cette robe-ci, l'organza irisé s'étant révélé à l'usage 1) trèèèèèèès fragile et 2) hyper difficile à coudre, j'ai directement pris l'option de le travailler en double, histoire d'éviter les effilochages de ma première expérience avec cette curieuse matière.

 

chloé 5

 

chloé 3

chloé 4 

Le corsage est assez décolleté en arrondi, le dos idem mais un peu moins prononcé.  Deux bandes d'organza froncées en leur centre partent des bords de l'encoure dos, bordent partiellement l'encolure devant, pour se réunir en plongeant vers la pointe centrale du bas du corsage.   La piqûre centrale en est camouflée par un galon pailleté assorti.

 

chloé 8

 Pas question de risquer une sur-jupe dans cet organza trop fragile, on va rajouter des falbalas autrement.   Comment bluffer ?  Tout d'abord par BEAUCOUP de tissu.  La jupe fait trois mètres de large.

Ensuite, en y rajoutant un volant dans le bas.

 

Et voilà !

 

chloé 7 

 

Oh ! j'oubliais quelque chose de capital ! les gentes damoiselles de l'époque ne sortaient pas sans leur coiffe avec traîne ...   Mais de cela point de photo car la pile de l'apn était à plat.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 20:42

Ah là là, pas demain la veille que les fillettes cesseront d'aimer cette (horrible) délicieuse couleur, j'ai nommé le ROSE !!

Il peut se décliner presque à l'infini, du plus tendre au carrément fluo, en passant par des nuances plutôt froides (virant vers le mauve), ou plutôt chaudes (virant vers le saumon),  ou encore claquant comme le fushia.

Dans cette gamme, il y a pourtant un rose que je ne sais rattacher qu'à une seule notion, bien précise : Barbie !  Ce n'et pas un rose aussi froid que le rose fushia, pas aussi chaud que le rose saumon, pas vraiment le rose cyclamen non plus bien que cela s'en rapproche ... c'est le rose Barbie.  

Vedette incontestable des fillettes, c'est LA couleur qu'elles choisiraient majoritairement si on leur en laissait la possibilité. Heuuu ... vous imaginez toute une garde-robe dans cette affreuse couleur-là ? Beuuuuuurk ....Enfin, heureusement, des couleurs, il y en a pour tous les goûts, et la plupart du temps, les petites filles se diversifient en grandissant (ouf !)

 

En attendant, à la maison, le "rose-Barbie" a frappé !

 

Barbie 1

 

Pour combler une petite princesse supplémentaire, voici cette magnifique couleur mise en scène, pailletée, galonnée comme de bien entendu.

 

barbie 2

 

barboe 3

Là, je ne me tracasse absolument pas, c'est certain que la robe va plaire !

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 20:16

Ce jour, j'ai complété la tenue d'Elie, ma petite fée vert absinthe, qui revêtira prochainement sa princière robe que voici :

 

absinthe 1

 

Des bijoux ? oh, ça brille déjà suffisamment ainsi.   Une couronne ? oui mais ... encore faut-il parvenir à la faire tenir sur la tête de la damoiselle !

Et pourquoi pas un serre-tête amélioré ?

Aussitôt dit aussitôt fait : un peu d'élastique, une loooooongue bande de tissu soyeux assorti à la robe, sur lequel j'ai apposé une bande d'organza pailleté froncé, et zou !

 

BILD4740

 

A défaut d'avoir Elie sous la main pour poser pour mon objectif, la Mère Monique s'est prêtée au jeu, tout en prétendant que ce n'était vraiment plus de son âge. 

 

absinte

Ahh? quelle drôle d'idée, moi, je trouve que ça lui va bien.

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens