Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 14:09

Je voudrais partager avec vous ce jour mes quelques pensées couturières perplexes.

Notez bien que je n'ai pas indiqué "pensées de couturière". cette précision a toute son importance dans ce qui suit.

Il y a quelques temps, rencontrant Madame X chez la Mère Monique, et discutant avec elle, il m'apparaît qu'elle semble assez embarassée à l'idée d'être obligée de se rendre bientôt à un important et très chic mariage familial, qui va lui occasionner beaucoup de frais pour toute la famille, à cause des vêtements de circonstance qu'il faudra bien revêtir. Tout cela semble l'agacer pas mal, et en même temps, la manière dont la personne freine des quatre fers semble également beaucoup énerver son époux, lequel tient visiblement à se rendre à ce fastueux mariage ...

Dans un grand élan de sympathique générosité tel qu'on m'en connait et dont je devrais vraiment apprendre à m'abstenir désormais !, je lui propose de la vêtir pour ce mariage...

J'ai clairement exprimé à ce moment que je ne suis en rien une couturière, c'est-à-dire que je REFUSE de farbriquer quelque chose de précis qu'on me demanderait et qui me déplairait, mais je crée ce qui me semble adéquat pour la personne selon mon inspiration, tout en tenant bien entendu compte de ses goûts (en matière de couleur notamment).

Le marché fut conclu, seules les marchandises étant à charge de la dame, puisque mon but n'est pas de faire commerce.

Le magasin de tissus étant malencontreusement fermé à cette période, j'ai tiré de mon armoire à trésors diverses étoffes que j'ai proposées à Madame X, conjuguées à quelques modèles de robes basiques (nous n'habitons pas assez près l'une de l'autre pour que je puisse me permettre de perdre du temps à faire un modèle ajusté. Ceci avait également été précisé lors du "deal".

Malheureusement, le tissu choisi n'avait pas un métrage suffisant pour faire une longue robe. Et ça, fallait pas être grand clerc pour s'en rendre compte, rien qu'à déplier le petit coupon. En remettant tous les tissus pour le choix, j'avais aussi bien précisé que je ferais ce que je peux avec ce que j'ai ...

La dame a donc choisi un joli taffetas bronze, parsemé d'arabesques en fin ruban d'organza recousu dessus, virant du kaki au gris. Et une robe trapèze à encolure arrondie, sans manches, provenant d'un des magasines que j'avais remis à la consultation en même temps.

Le tissu choisi est léger en poids mais raide de maintien à cause des rubans recousus dessus. En aucun cas il ne tombera de manière fluide, c'est clair et net. Là aussi, pas besoin d'être experte pour s'en douter.

Le jour de l'essayage, j'ai bien senti que quelque chose déplaisait à Madame X ... "elle n'est pas longue, qu'est-ce qu'on pourrait bien faire pour qu'elle soit longue ... je n'aime pas sa forme, c'est bizarre cet évasé sur les côtés (la forme légèrement trapèze)."

J'ai fait enfiler la robe à l'envers, et ai supprimé la forme trapèze, pour voir si malgré ce rétrécissement, il était encore possible d'enfiler la robe sans devoir y placer une tirette.

Cela plaisait déjà mieux à la personne, mais je n'ai pas perçu d'enthousiame marquant, sourire.

En réfléchissant, la personne à qui était destinée la robe aimant plutôt les coloris ternes et les coupes discrètes, j'ai pensé que je pouvais cette fois oublier toute fantaisie, et je lui ai proposé de lui confectionner une sous-robe, de coloris contrasté qui, elle, descendrait toutt droite jusqu'aux pieds. Cela la tracassait un brin, elle avait peur que ça fasse "brol fabriqué pour récupérer la robe trop courte", et non pas l'effet chic que je lui promettais pourtant.

J'ai fini par la convaincre, nous avons trouvé un tissu (le seul qui pouvait convenir !) de satin lourd, grisé, uni.

Se posait également le problème de l'étole. J'avais proposé de prêter à la dame un de ces châles crochetés en fil dentelle, tels que vous en avez déjà vus sur ce blog. La Mère Monique en possédait un en mérinos-soie gris qui aurait été sublime avec la tenue. Comble de la vexation, Madame X trouve les choses crochetées apparemment pas assez "chic" ni "luxueuses" ... hum. D'accord, tout le monde n'est pas obligé d'aimer le crochet, mais tout ça va m'obliger à chipoter la couture d'un truc supplémentaire pas prévu au programme. D'autant plus que maman m'avait glissé dans l'oreille que ce serait encore plus parfait si je pouvais fabriquer le sac ou la pochette assortie ... C'est gai à faire tout, ça, mais surtout quand on a le temps.

De retour à la maison, j'ai confectionné la sous-robe, et il m'est apparu clairement que superposer deux robes droites de même largeur, deux "tubes" allait créer un effet "boudin" passablement moche. J'ai donc pris l'initiative de ne pas entièrement supprimer l'effet trapèze, de manière à alléger le tout. Il fut réduit de moitié, ce qui me paraissait être un honnête compromis, puisque la sous-robe, elle, était clairement très droite.

J'ai également confectionné une étole assortie, dans les deux tissus conjugués, ainsi qu'un sac à mains doublé.

Les voici :

Sur fond de robe de cérémonie ...
Sur fond de robe de cérémonie ...
Sur fond de robe de cérémonie ...
Sur fond de robe de cérémonie ...

Pourriez-vous, amies blogueuses, jouer le jeu avec moi, l'espace d'un instant, avant de poursuivre la lecture de l'article ?

Vous, qu'auriez-vous fait à ma place, pour la robe ? Rétrécir tout droit comme le demandait la personne ? remettre le trapèze d'origine pour accentuer le contraste ? faire une sous-robe ? laisser la robe à sa longueur de sous le genoux sans sous-robe ?

Lorsque j'ai livré l'ensemble, il n'a pas été envisageable sur place de procéder à un essayage et je n'ai pas eu le plaisir de voir l'effet porté. Madame X a eu l'air très contente en mettant le tout devant elle, comme ça, et m'a chaleureusement remerciée.

Du coup, j'étais contente, moi aussi !

On pourrait clôturer l'histoire ici, mais ça manquerait de charme.

J'apprends cette fin de semaine qu'en réalité, la robe ne plait pas du tout à Monsieur X, lequel n'entend rien à la couture, en fait un caca nerveux, (en fait, j'ai bien capté qu'il rêve de faire mettre des vêtements sexy à son épouse, laquelle n'en a pas du tout envie) et que de ce fait, cette dernière envisage purement et simplement de recouper dans la robe pour essayer de plaire à son mari ...

Là aussi, je voudrais bien avoir votre sentiment.

Sans doute me suis-je trop impliquée, mais j'avoue que sur le moment-même, j'en ai été carrément sciée. Ainsi, ni Monsieur ni Madame X n'ont compris que quoi qu'ils fassent eux-mêmes (aucun des deux ne sait coudre) à cette robe, elle ne moulera jamais le corps de son épouse ?! Madame avait pourtant choisi le modèle en connaissance de cause, la photo du magasine montre bien une jeune femme mince dans une robe trapèze pas du tout près du corps, ni droite ni ajustée ...

Mon paiement, c'est le plaisir et la joie que je procure à la personne à laquelle je rend service. Ben, ce coup-ci, autant dire que je me sens pas bien payée du tout ...

Inutile de préciser que ça m'apprendra à vouloir rendre service à tort et à travers.

Repost 0
Published by feedautomne - dans couture reflexions
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens