Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 20:47

BELGITUDE - deuxième vague. Alors, les copinautes, vous êtes prêtes à vous pourlécher les babines ?

A la demande de la Emmanuelle Family, je vous poste ce soir la recette de la pâte à tartiner au chocolat "Mère Monique".

Exit l'huile de palme de cette délicieuse pâte à tartiner cochonnerie de "N..."

Bon, ne vous leurrez tout de même pas, bonjour les calories, on ne fait pas des bonnes choses avec du vent, n'Est-ce pas mes chéries !

INGREDIENTS :

175 grammes de chocolat le plus noir possible, coupé en petits morceaux

100 grammes de beurre non salé

1 boîte de lait concentré sucré (je pense n'avoir jamais vu que la marque Nestlé).

METHODE (Marie, au Bain !) :

placez les morceaux de chocolat et le beurre dans un poelon, que vous placez lui-même dans un récipient rempli d'eau chaude, sur votre source de chaleur.

Fouettez VIGOUREUSEMENT en même temps que le mélange beurre-choco fond.

Rajoutez ensuite le lait concentré sucré, re-fouettez VIGOUREUSEMENT de manière à rendre le mélange presque mousseux.

Mettez en pot et conservez au frigo.

Pour les inconditionnelle du goût choco-noisette, rien ne vous empêche au dernier moment d'incorporer un peu de noisette moulue pour l'effet "N...".

Bon appétit ! Vous m'en direz des nouvelles.

Le partage a toujours un goût de chocolat ... II
Repost 1
Published by feedautomne - dans CUISINE
commenter cet article
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 17:09

Mais non, je ne vous parle pas de politique. Ni d'économie. Mais plutôt de laine, de tissus, de créations, de visites, de plaisirs, d'estomac, de papotes et de bien d'autres choses encore !

C'est que les relations franco-belges sont nombreuses et bien assises, j'en suis fort heureuse.

Dans notre famille, elles ont débuté avec le jumelage de Philippeville et de Saulieu (en Côte d'Or). Mes grands-parents maternels ont ainsi hébergé et appris à connaître une sympathique famille bourguignonne, les Rignault, qui avaient des enfants du même âge que ma maman.

Les "jumeaux" de départ sont presque tous décédés. La génération suivante est plus ou moins restée en contact fort lointain. Et quand j''étais adolescente, je rêvais de prolonger cette amitié à ma génération.

Malheureusement, cela n'a pas fonctionné. J'étais la seule à aimer écrire et j'ai fini par me lasser de consacrer de l'énergie à une correspondante fantôme avec laquelle j'avais si peu en commun (l'âge, uniquement ...).

Lorsque j'ai ouvert ce blog, je me suis rendue compte que le pur hasard des choses m'avait dirigée principalement vers la blogosphère française.

J'ai déjà eu le bonheur de rencontrer Claude et Mitou, de passage en Belgique.

Puis cet été, j'ai fait la connaissance en vrai de Liselle et sa famille. Liselle est filandière, crocheteuse et plein d'autres choses, mais elle ne tient pas de blog. Nous nous sommes rencontrées sur un forum dédié au filage et au tissage principalement.

Liselle étant à Montpellier, et moi dans mon petit nord, ça faisait fort loin pour se rencontrer ... jusqu'au jour où a germé l'idée de profiter d'une visite dans la famille de son époux, à Boulogne sur Mer, pour concrétiser notre envie. Que de belles choses partagées sous le doux soleil d'août !

Un peu auparavant, je m'étais rendue en Bourgogne pour faire la connaissance d'Emmanuelle et sa famille, croisée au détour des blogs. D'ailleurs, son blog, vous le connaissez sans doute ... "ma petite pause" ... C'est elle qui a proposé de partager nos "boulets", nos ouvrages pénibles à terminer, une fois par mois, pour nous encourager.

La Bourgogne se situant à une distance possible de chez nous, nous avons mis sur pied une rencontre, en Belgique cette fois.

Ce merveilleux week-end, parfaitement estival (24° dans le nord, vous vous rendez compte !?), s'est déroulé dans le plaisir des retrouvailles, le partage des derniers potins créatifs, le déballage des ouvrages en cours, dans la découverte de coins de notre région .. et aussi ... dans la dégustation de plats bien belges !

Burps ! ce lundi, j'avoue, je digère encore un peu mes excès alimentaires des jours précédents.

Nous avions prévu de goûter trois plats bien belges, tous mijotés pour m'éviter de devoir perdre trop de temps en cuisine.

Il y a le waterzooï de poulet à la gantoise, dont je ne vous communiquerai pas la recette parce qu'il s'apparente très fort à ce que vous appelez "la poule au pot". La seule différence est que les légumes sont débités en morceaux plus fins, on laisse moins de bouillon en fin de cuisson et on épaissit le jus bouillon-légumes avec de la crème fraîche et des jaunes d'œuf battus.

Et puis il y a deux autres plats que vous connaissez peut-être moins.

Alors, vous êtes prêtes à noter la recette ?

CARBONNADES FLAMANDES (c'est notre recette de famille !)

INGREDIENTS :

1 kg de carbonnades de bœuf coupées en morceaux de la taille de votre goût.

2 gros oignons

75 cl de bière de ménage brune (c'est une bière sucrée fort peu alcoolisée, buvable même par des enfants)

laurier -thym-sel-poivre-noix de muscade-3 morceaux de sucre-moutarde douce-matière grasse pour saisir la viande

une grosse poignée de raisins secs ou de pruneaux secs

PREPARATION :

- faites tremper les raisins secs dans une tasse, avec un peu de bière.

- Faites revenir les morceaux de viande dans la matière grasse. Lorsqu'ils sont saisis, réservez-les dans un autre plat.

- faites blondir les oignons préalablement hachés dans ce jus de cuisson, avec le bouquet garni, salé, poivré, et additionné d'un peu de noix de muscade râpée.

- lorsque les oignons ont blondi, mélangez-leur une grosse cuillère à soupe de moutarde DOUCE, 2 cuillères à soupe de vinaigre de vin rouge, les morceaux de sucre et versez-y le restant de la bière, mélangez.

- lorsque le mélange frémit, remettez-y la viande, additionnée d'une tranche de pain sec tartinée de moutarde douce, couvrez et laissez mijoter à feu très doux pendant au moins 45 minutes.

- en fin de cuisson, ajoutez le contenu du bol de départ (raisins bière), et refaites mijotez certainement bien un quart d'heure, en vérifiant que rien n'attache. Le cas échéant, ajoutez un peu d'eau si nécessaire ou enlevez le couvercle de la casserole pour faire réduire.

Si la préparation reste trop liquide, liez à la maizena express.

Servez ce plat traditionnel avec pommes de terre vapeur, frites ou tout autre féculent..

Et notez bien ... c'est encore meilleur réchauffé, miam !

BON APPETIT !!

Au prochain rendez-vous , je vous confierai la recette des boulets à la liégeoise, autrement nommés aussi "sauce chasseur".

Repost 0
Published by feedautomne - dans CUISINE
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 06:00

Coucou les copinautes !

Très souvent, je meurs d'envie de vous écrire, mais le temps libre est si compté que je renonce .

La recette de soupe light de ma fée m'a encouragée à  partager avec vous celle d'un cake devenu  mon petit plaisir quotidien depuis quelques semaines.

Une fine tranche pour terminer mon petit-déjeuner après la tartine au fromage, et hop, en avant pour un bon début de journée  tout en douceur .

Prêtes ? à vos crayons et blocs-notes .

Indispensables :- 1 pot de 250 grs de ricotta (galbani pour moi)

                          -2 oeufs

                           -sucre impalpable

                           -farine fine (ou autre tamisée)

                           -1 sachet de levure

                           -1 sachet de sucre vanillé

Facultatifs et selon vos goûts : sucre perlé, raisins secs trempés dans du thé (ou du rhum) et égouttés,

                                                 fruits confits , etc .

Attout suppplémentaire :pas besoin de balance de ménage !

Une fois la ricotta versée dans votre saladier ou bol mélangeur, le pot vide vous sert de mesure pour le sucre et la farine, super, non ?

 

En avant !  Battre la ricotta, incorporer les oeufs l'un après l'autre, puis le sucre (le pot de fromage tient lieu de mesure, comme pour la farine), le sucre vanillé, la farine et enfin la levure et les ajouts éventuels.

Enfantin, pas vrai ?

 

J'utilise les fouets d'un batteur électrique mais si vous avez le poignet solide, même pas besoin de cet engin .

Versez dans un moule à cake beurré et faites cuire 45 minutes à 180° (four à air pulsé).

 

Ma fée et Charles apprécient, et même le GSG qui s'en tartine 2 tranches bien épaisses de bon beurre demi-sel  (pour lui, exclusivement au sucre perlé et aux raisins ) chaque matin  après le pain-confiture.

 

Bien sûr, je suis incapable de compter les "points" , mais vu qu'il n'y a aucune matière grasse, ce ne doit pas être très calorique .

J'espère vous avoir mis l'eau à la bouche ! Quand vous l'aurez goûté (le mari et les petits aussi), vous l'adopterez, j'en suis persuadée .

Surtout, dites-moi ce que vous en pensez, tous vos commentaires me font tant de bien  et j'en ai grand besoin.

 

Agréable journée à toutes, amitiés, la mère Monique.

 

PS: entre le brouillon et la publication de ce petit article, d'autres gourmand(e)s l'ont goûté:

      les avis sont unanimes : EXTRA -DELICIEUX -SUPER BON !

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by la mère Monique - dans CUISINE
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 11:17

On continue dans la cuisine ?  

Un peu d'exotisme, ça va vous changer.   Je vous propose une version thaïlandaise du waterzooi.
 

Pour une copieuse marmite, prenez un gros sachet de julienne de légumes, quelques navets, carottes, poireaux et champignons que vous éplucherez et couperez en morceaux. 
Recouvrez le tout d'eau, ajoutez-y :
- (selon la taille de la casserole) minimum 3 cuillères à soupe de sauce poisson (on trouve cela  dans les épiceries spécialisées, voire au pire en rayon de supermarché), plusieurs cubes de bouillon de poulet selon la quantité (attention, la sauce poisson sale la préparation, donc si vous utilisez des cubes de bouillon qui proviennent de nos supermarchés et pas d'un supermarché asiatique, prudence, goûtez la préparation pour ne pas trop saler),
- du blanc de poulet émincé finement,
- minimum 6 gousses d'ail fendues et éclatées (pour une grosse casserole), deux échalotes, deux oignons, deux petits piments oiseau, deux boîtes de lait de coco (une seule si comme moi, vous voulez économiser les calories), deux tiges de citronnelle coupées en petits tronçons en biais, quelques racines de coriandre si possible. 
Laissez mijoter le tout, jusqu'à ce que les légumes soient cuits.   (pas trop longtempt tout de même)
 

Servez avec des nouilles ou des vermicelles de riz ...
 

Vous pouvez y rajouter des germes de soja préalablement lavés et blanchis, que vous parsèmerez sur les assiettes, et qui apporteront une petite note de croquant.

Bon appétit  (et toujours pas de photo car trop pressée de manger, hier soir, rires).

 

Merci à Sang Pil Marc Koo, notre aimable épicier local, (La  route des Empires), sans qui tout cela n'aurait jamais été possible.  

 

Très bon dimanche à tous !

 

Repost 0
Published by feedautomne - dans CUISINE
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 20:21

Ben oui, ce n'est pas incompatible de bien manger et de manger "light".  La preuve ?

La voici : je vous présente ce jour le velouté de topinambour.   C'est franchement divin ...et on ne trouve pas plus simple à faire.

Vous épluchez 500 gr de topinambours, vous les plongez dans un litre d'eau, additionnée de 2 cubes de bouillon et d'une tasse de lait écrémé;  Vous faites cuire jusqu'à ce que les topinambours soient tendres et vous mixez finement.   Allongez ou pas, selon que vous aimez du potage épais ou non.

 

Durant le temps de cuisson, écrasez au pilon (ou concassez au hachoir) 7 noisettes par personne, faites-les revenir dans une poele anti adhésive.  Faites également revenir des tranches de jambon de parme, à sec, pour les transformer en tranches croustillantes.

Servez le potage, avec ces tranches croustillantes, et parsemez-le de morceaux de noisettes grillées, et vous m'en direz des nouvelles !

PS : points weight watcher : pour 3 tranches de jambon, et autant de tasses de potage que vous voulez, avec vos 7 noisettes, comptez 3 points.  Chouette, non ?

 

 

Bon appétit.

 

Repost 0
Published by feedautomne - dans CUISINE
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 06:10

Pauvre de moi ! j'ai bien peur  de n'avoir que peu de retour au sujet de mes articles de recettes et pourtant, je persévère.

Eh oui, on est Capricorne ou pas , na !!!

Mon cher époux essaie bien de m'en consoler, m'affirmant que les femmes d'aujourd'hui n'ont plus le temps de cuisiner pour leur petite famille, préférant la facilité , mais moi, je n'abandonne pas la partie.

Parce que quand on goûte un biscuit réalisé par Mitou, franchement, il n'y a pas photo, comme on dit maintenant, même en comparaison de très bonnes marques .

 

Mais parlons tartes : j'ai eu souvent l'occasion d'en déguster chez des amis ou dans la famille, issues de pâtisseries réputées, et souvent aussi, ai été bien déçue, c'est pourquoi je n'en achète JAMAIS .

Sans prendre en compte leur prix ......hummm!!!!

 

Alors, voilà mon  objectif (ben oui, je ne renonce pas facilement !): vous rendre adeptes de la pâtisserie "maison", qui , avec un peu d'organisation ne vous demandera pas tellement de temps et vous récompensera par plein de compliments et des mines réjouies.

 

Dimanche dernier, une nouvelle garniture à expérimenter .

Avant de prendre mon petit-déjeuner, vite , la pâte  qui ne rate JAMAIS, 200 grs -ou 225 si vous aimez le support plus épais -de farine fluide Francine, 1 oeuf entier, 60 grs de beurre ou margarine, 20 grs (1/2 cube) de levure fraîche dissoute dans du lait tiède, 1 c à s de sucre fin, une toute petite pincée de sel, et hop, on pétrit avec  tout son coeur et on pose à température ambiante sous un essuie, ou près d'une source de chaleur, c'est encore mieux.

 

Là, c'est la pause, vous dégustez les croissants que votre cher et tendre est allé acheter chez le boulanger, ou  comme moi, deux tranches de pain aux céréales maison avec un oeuf à la coque , puis gelée aux raisins.

 

Ca y est , vous êtes pleine d'énergie  ! En avant pour la garniture .

2 pommes, 1 poire pelées et coupées en petits dés, 70 grs de raisins secs blonds trempés dans de l'eau chaude -si vous aimez, aromatisée au rhum, ou dans du thé- et essorés.

Vous garnissez votre moule à tarte légèrement beurré et fariné .

vous recouvrez la pâte d'une petite crème anglaise (juste qqs minutes : 1 oeuf entier, 2 cà s de sucre fin, 1 cà s de farine et envron 2 dl de lait jusqu'à bonne consistance au début de l'ébullition).

Plus rapide encore, des biscuits genre "palets bretons" ou "spéculoos" réduits en poudre....histoire d'absorber l'humidité des fruits.

Ensuite, les dés de fruits, les raisins essorés, 70 grs d'amandes mondées, une petite couche de cassonade, un peu de cannelle en poudre, et quelques "noquettes" comme on dit chez nous de beurre.

Four préchaffé à 180°, en avant pendant 35 minutes.

 

Et au dessert, je vous promets des félicitations , comme celles reçues de ma fée et de Charlie !

Tout ça pour finalement peu de travail, en sachant au moins ce que l'on mange (pas de conservateurs, des oeufs frais venant de l'élevage d'une amie, du bon beurre d'une ferme de la province-euh...du départment !-

Bon, je vous quitte, vous devez être fatiguées de me lire.

Mon mari me reproche d'ailleurs très souvent de parler trop, de répondre trop longuement à ses questions, de n'être pas assez concise.

Mais oui, c'est ainsi, je suis une littéraire, bien qu'ayant fait des études de latin-math, et lui, un élève de sciences-maths.

Il a terminé sa carrière comme cadre en banque et connaît tous les numéros de plaques d'immatriculation des gens  croisés ou amis, les n° de gsm, de téléphone  et cie.

Pour tout cela, j'ai bien besoin de mon agenda où je dois noter mes codes secrets s'il me vient un trou de mémoire.

Par  contre, je connais les dates d'anniversaire  de nos parents et amis, leurs goûts, leurs préférences

Sans doute est-ce pour cela que  nous avons déjà 36 ans de mariage!

 

Vous me donnerez des nouvelles de votre dessert ? 

A bientôt !

 

La Mère Monique.

 

 

 

Repost 0
Published by la mère Monique - dans CUISINE
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 18:26

Celui-là, vous ne pourrez pas me reprocher qu'il entre alourdir les fesses direct, parce que pour faire plus léger que ça, il reste juste la solution de ne RIEN manger !

Vous prenez un litre de lait de soja "nature" - entendez par là "non parfumé", car regardez bien la composition, il est déjà un peu sucré.  Vous en prélevez un demi-litre que vous portez à ébullition avec une cuiller à soupe de paillettes d'agar agar (eh oui, mon produit magique  pour les douceurs anti-kilos), vous laissez bouillir quelques minutes en mélangeant, puis vous y incorporez soit du cacao en poudre, soit du café et/ou de la chicorée soluble, vous ajoutez le surplus du lait.  Quelques battements de fouet pour qu'il n'y ait pas de grumeaux de cacao ou de café, et zou, on verse dans des ramequins.

Quelques heures plus tard, sortis du frigo, ça donne "ça" :

dessert montage

L'avantage : a) ce n'est pas très calorique (une centaine de calories par ramequin), ni très sucré, ni très gras.  et b) une fois dans l'estomac, vous vous sentez "comblé" grâce à l'agar agar,   c) c'est ultra facile à réaliser comme dessert et enfin d) vous savez ce qu'il y a dedans ...Délicieux Mari a décrété -forcément- que ce n'était pas assez sucré à son goût, mais ça, le connaissant, il fallait bien s'en douter.
Perso, j'adhère à fond, cela me permet de n'être point trop frustrée par manque de choses qui relèvent de mon "ancien mode d'alimentation".Maintenant, pourquoi se mortifier, me demanderez-vous ?  Eh bien, parce que si à vingt ou à trente ans, je pouvais réaliser tous les excès alimentaires possibles sans en souffrir autrement que par la prise de kilos, je ne peux plus en dire autant actuellement.   Et si me sentir mieux, digérer mieux, et ne pas souffrir  passe par "manger différemment", eh bien, je mangerai différemment et tâcherai d'oublier le plus possible les choses grasses, sucrées et contenant trop de féculents ...  La santé est un bien précieux et c'est souvent quand on la perd qu'on se mord les doigts de son insouciance passée.  Reste aussi à voir si mon Délicieux Mari  parviendra à tenir le coup et à me soutenir au long terme car ce changement, c'est un peu comme faire Saint Jacques de Compostelle, ça ne va pas sans mal, sans incertitudes, sans blues parfois aussi.

Repost 0
Published by feedautomne - dans CUISINE
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 17:26

... des desserts faciles et peu caloriques, autant vous en faire un tout petit peu profiter.

Délicieux  Mari s'étant récemment plaint de sa "brioche", mes vêtements ayant crié "ouille ça serre !", depuis début de ce mois, pleine de bonnes résolutions, j'ai quelque peu modifié notre façon de nous nourrir.  Exit  la bière,les chips, olives, apéros, frites, grooooos morceaux d'agneau bien gras, sauces,   mousses au chocolat, biscuits, chocolats et autres divines crasses.

Bonjour les légumes et les fruits de toutes les sortes, les poissons, les petites préparations rapides "vapeur" au micro-ondes (vive la papillotte Lekué, je ne le répèterai jamais assez, ça me sauve).

C'est très bien, tout ça... sauf que Délicieux Mari déprime copieusement, passant ses soirées à ouvrir et refermer tristement les  armoires qui ne contiennent plus rien de ce qu'il aime.   Et pour lui, déjà que c'est TRES dur de se passer des crasses salées, c'est ENCORE plus dur de se passer de sucre rapide !

Et comme le yoghourt (surtout nature), je comprends bien qu'il s'en fatigue rapidement, depuis le dessert aux pêches et à la sangria, j'ai eu l'idée d'utiliser du fromage blanc "boudé" au frigo, (pas du maigre, non Madame, faut quand même pas exagérer), environ 250 grammes,  du lait écrémé et du sirop de cassis.

Enfin, plutôt dans l'ordre, j'ai porté à ébullition 1/2 litre de lait écrémé dans lequel j'avais versé un peu de sirop de cassis maison, avec 2 grammes d'agar agar en poudre, j'y ai ajouté mes 250 grammes de fromage blanc frais lorsque le tout a un peu refroidi, ai fouetté vigoureusement, et alors que c'était tiède, y ai versé une cuiller à café de ma (trop) liquide confiture de groseilles rouge mentholée.

Le tout mis au frigo, et voilà le résultat :  un flan (ou une mousse ?) lacté goût fruits rouges, délicieux. 

cassis 1Vive l'agar agar ! Resta plus qu'à voir fin de l'été ce que mes petits systèmes D auront eu comme effet, tant sur mes bourrelets que sur la douce brioche de Délicieux Mari.

Repost 0
Published by feedautomne - dans CUISINE
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 20:13

Ah les filles, je suis tout sauf un cordon bleu, et bien souvent, il suffit que je lance une invitation pour perdre totalement l'envie de cuisiner. 

Samedi dernier, ayant invité ma petite soeur à la maison (ce n'est pas si souvent qu'on a l'occasion de se voir et de passer une soirée ensemble, son mari, elle et nous), je me suis un peu lachée question fantaisie.

Me trouvant ces derniers temps pas très en forme physiquement, avec une digestion  pénible, j'ai eu envie de faire de la cuisine un peu plus légère.  Donc, pour le dessert, j'ai fait l'impasse sur l'habituel tiramisu,   Oui, mais que faire à la place ?   Surtout quand comme moi, on est tout sauf un as de la cuisine ?

Eh bien là, je sens que je vais vous épater.   Pour 6 personnes, vous prenez 6 GROSSES pêches (ou plus si elles sont petites), vous les pelez, les coupez en petits dés et vous les jetez dans une casserole avec 40cl de sangria (oui oui, vous avez bien lu), et une cuiller à café de agar agar en paillettes.  Vous portez le tout à ébullition le temps nécessaire à la "presque" cuisson des pêches (les miennes n'étaient pas mûres, j'ai dû un peu insister), et puis vous répartissez dans des coupes ou des verres.

Et puis hop, direction frigo dès que l'ensemble  a refroidi, il ne vous reste plus qu'à napper d'un peu de crême chantilly au moment de servir bien frais.

L'agar agar (vendu en magasin dététique, ou bio, ou en pharmacie) est un ingrédient carrément MAGIQUE ! Il n'a ni odeur, ni saveur, est tiré d'une algue rouge cultivée (en ce qui concerne la production européenne) sur les côtes espagnoles.  Il a la particularité de n'être absolument pas calorique, de ne pas coûter très cher, de gonfler très très fort si on porte l'aliment avec lequel on l'a mélangé à au moins 85 ° celsius pendant quelques minutes, pour gonfler et en quelque sorte "gelifier" dès qu'il descend en dessous de 40 °.

Cela donne une substance nettement plus agréable à mettre en bouche que la gélatine (beuuuuurk je déteste), suffisamment compacte pour pouvoir renverser le verre sans que rien ne tombe, bref, de quoi faire des tonnes de desserts originaux pour ceux et celles qui aiment les flans, les bavarois et autres petites choses du genre.

Rien ne vous empêche de réaliser avec cette substance des flans à base de lait de soja et d'un peu de sucre et de café ou de cacao.  Ou encore des gelées à base de jus de pomme solidifié, dans lequel vous incorporez d'autres morceaux de fruits frais (très joli et déliceux) etc etc ...

 

une découverte, ce truc, je vous jure !

 

BILD5245.JPG

Repost 0
Published by feedautomne - dans CUISINE
commenter cet article
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 18:45

Chaque année, c'est pareil Qu'il y en ait peu ou beaucoup, je soupire.  Primo : de bonheur, face à ce cadeau renouvelé de Dame Nature que sont les petits fruits, et secundo : de désespoir, face à l'attitude de Délicieux Mari.

Il est le premier à s'extasier devant les fleurs, puis les grappes en formation, devant leur belle couleur tentante dès qu'elles sont à maturité ... et puis ... chaque année c'est la même chose, il porte une grappe de groseilles rouges en bouche, fait la grimace, se retient de ne pas les recracher pour ne pas faire offense au digne arbrisseau, et puis refuse d'encore en manger !

Et moi, qu'est-ce que je vais en faire, de toutes ces groseilles, hein ?

Il y en a pour tous les goûts : des blanches, et des roses très pâles, (ce sont mes préférées), bien sucrées.  Des rouges, de ce beau rouge translucide appétissant.  Des groseilles à maquereaux.  Des petits cassis, très parfumés, des très gros cassis dont le fruit aussi gros qu'un grain de petit raisin, pousse isolé.  Cette sorte est moins parfumée et à je trouve qu'elle ressemble plus à un croisement entre la groseille et le cassis question goût.

Alors ?  Tout d'abord, je m'en suis goinfrée.  Ensuite, j'ai confituré confituré confituré ... 

Et c'est pas vraiment une réussite.  Pas championne, la fée, en ce domaine.   Comme je n'aime pas vraiment les confitures archi sucrées, j'ai utilisé 1jg de sucre gélifiant pour 2 kgs de "jus" (entendez par là, de ce qui sort du passe-vite lorsqu'on mouline les groseilles).  Et j'y ai rajouté un produit appelé "Pec +", supposé aider à gélifier...

Ben, ma confiote, on dirait du coulis.  Bah, tant pis, elle a bon goût, c'est le principal, non ? 

Alors, j'ai essayé groseilles + cassis, groseilles blanches et rouges avec des feuilles de menthe fraiîche en infusion durant la cuisson (ah ça, je vous recommande, c'est délicieux, ça donne un petit air discrètement rafraîchissant à la confiture), cassis-mûres (surgelées de l'an dernier)-groseilles ... bref, tout ce que je pouvais combiner avec les fruits disponibles.

Les groseilles à maquereau ont trouvé grâce en la personne de Délicieux Mari qui a quand même décrété que celles-là lui plaisaient, ouf !

Mais encore ?  Et les cassis restants ?  car je n'ai pas terminé la cueillette.  Faire de la crème ? ah non, j'en ai encore plusieurs bouteilles qui datent de 2009, c'est tout dire !

Puis  j'ai eu envie de pâtisserie.   Tiens, on fait bien du clafoutis aux cerises, pourquoi pas au cassis ?

BILD5115

Essayons, on verra bien :

BILD5118

Hum, je l'ai un peu trop cuit, ce sera mieux la prochaine fois.  Mais à part cela, à condition de ne pas lésiner sur le sucre, c'est délicieux.

Je vous en sert une petite portion ?

Repost 0
Published by feedautomne - dans CUISINE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens