Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 08:55

Les tenanciers du "Kafelin", bar à chats situé à Montpellier, avec le concours de plusieurs habitants de Montpellier ont mis sur pied une opération de soutien animalier qui sort un peu de l'ordinaire. Le but est bien entendu de pouvoir rapporter un peu d'argent aux refuges animaliers locaux.

L'idée est de pouvoir récolter, via la blogosphère, un peu de poils de vos chats, pour qu'ils puissent être incorporés à du filage, lequel sera effectué gracieusement par une filandière locale. Ensuite, plusieurs bonnes âmes se chargeront de fabriquer divers petits accessoires avec le fil ainsi fabriqué. C'est pourquoi Kafelin a besoin de poils de chats ! Si vous avez un minou et que vous êtes sensible à la cause animalière, allez jeter un oeil sur le blog de Lili, elle en parle plus en détails :

De mon côté, j'ai accepté de participer à la fabrication des petites choses qui seront mises en vente à petit prix, c'est en cours d'élaboration. Petit coup d'oeil en passant ?

Opération Récu'poils !
Opération Récu'poils !
Opération Récu'poils !

Si vous habitez dans la région de Montpellier, et que vous voulez soutenir la cause animalière, jetez un oeil régulièrement au blog dont je vous ai mis le lien ci-dessus, ou allez voir au Kafélin, car j'ignore la date exacte à laquelle aura lieu la démonstration de filage et la vente des broches et des bagues.

Si vous voulez soutenir notre récolte de poils de minets, n'hésitez pas à partager cet article ou celui du blog de Lilipatchouli ! Merci beaucoup pour votre grand coeur.

A très bientôt !

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 21:35

J'ai croisé une proposition sympathique sur le blog d'Anaey.

Tellement sympa que j'ai décidé de participer. Parce qu'il y a bien souvent encore plus de joie à donner qu'à recevoir.

Parce que faire plaisir, ainsi comme ça, pour le plaisir, ça n'arrive pas si souvent.

Parce que depuis la nouvelle version d'Overblog, il ne m'est plus possible de comptabiliser le nombre de commentaires laissés, puisque mes propres réponses sont comptabilisées dedans ! Or; les fidèles se souviennent peut-être que j'offrais un petit cadeau à chaque 500ème commentaire.

Et donc ...

~~Voici le fil rouge Les 5 premières personnes qui commenteront ce statut recevront, au courant de cette année, une surprise de ma part – quelque chose fait maison, un tricot, de la cuisine maison, une carte postale, ou une autre surprise ! En tout cas rien d’acheté ! Sans avertissement, ça arrivera quand j’en aurai envie . Le hic ? Ces 5 personnes doivent faire la même offre et répartir ainsi de la joie autour d’elles. Il suffit de copier ce texte et de le placer sur votre blog.

Lesquelles d'entre vous tenteront le petit cadeau en prenant le relais à son tour ?

LE FIL ROUGE
Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 20:28

Des moments remplis de doutes, d'incertitudes, de perte de confiance, de trahison, d'écoeurement même. Ils concernent le domaine professionnel, je n'ai pas envie d'en parler davantage ici. Parce qu'il y a bien plus grave dans la vie, parce que tout le monde connaît ça, et bien souvent pas qu'une seule fois.

Mais voilà, ce n'est pas sans conséquence. Je me suis rendue compte que mes soucis professionnels, aussi bénins soient-ils, ont grignoté un petit peu mon esprit, et m'ont momentanément ôté toute possibilité de concentration sur un travail qui en demande, une fois que je suis revenue à la maison.

C'est ainsi que le magnifique châle en cachemire mauve, du KAL de melendu, presque arrivé à sa bordure, a été abandonné depuis plusieurs semaines. Impossible d'obtenir la concentration nécessaire pour parvenir à la faire, cette dentelle pourtant très faisable !

Même mon châle printemps, aux finitions nettement plus simples, a été abandonné pour les mêmes raisons, alors que je comptais l'offrir à la Mère Monique pour sa fête, c'est tout dire !

Il y a des moments  ainsi dans la vie !

Non, ne vous méprenez pas, il ne s'agit pas d'un blocage sur la dentelle, absolument pas. Il s'agit vraiment d'un problème de concentration.

Mais comme je m'imaginais mal rester les bras croisés dans mon fauteuil, je me suis lancée dans d'autres choses, plus automatiques, donc nettement plus faciles pour moi en ce moment.

Il y a tout d'abord l'étole au crochet pour ma collègue Cécile, avec les petites pelotes teintes à huit mains lors d'un après-midi de bonheur avec ses filles.

Attention les yeux, ouh ça fait un petit peu mal ...

C'est un modèle très simple, en grille irrégulière se terminant par des espèces de fleurs (je n'en ai pas fait partout), qui donnent un effet d'escalier.

Il y a des moments  ainsi dans la vie !
Il y a des moments  ainsi dans la vie !

Cet ouvrage-là, il sera terminé dans le courant de la semaine. Je vous le montrerai, une fois lavé, et prêt à être donné.

Puis Disou (je vous invite d'ailleurs à découvrir son blog très très sympa) a lancé un CAL.

Au premier coup d'œil, j'ai repéré la forme de deux châles sympas et ultra faciles à faire. Ne volant pas pousser la boulimie, car oui, dans les moments de doute, je m'avère être une boulimique du crochet, j'ai choisi d'emblée le plus simple.

Effectivement, passé les cinq premiers rangs, vous avez compris la musique, et le crochet progresse tout seul. Seul petit hic à l'histoire, c'est que je n'aurai jamais assez de fournitures. j'ai donc reteint du mérinos ce week-end, à mélanger et à filer pour compléter mes pelotes existantes.

J'ai fait ça pour m'occuper les mains, un jour de train, avec la première pelote de mes filés main qui se trouvait à ma portée.

Il y a des moments  ainsi dans la vie !

Le résultat bien enveloppant me plaît pas mal, même si je n'avais absolument pas besoin d'un ixième châle au crochet... Tant pis si, pour l'avoir aussi grand que je le souhaite, je suis obligée de refaire du fil.

Puis, il y a le filage. AAahhhh le filage ! C'est vraiment mon activité "yoga". Je peux filer durant des heures d'affilée sans fatigue, sans douleur, sans lassitude, ça m'apaise. C'est comme réciter un mantra. Sans doute Est-ce une nouvelle forme de méditation ?

Donc, j'ai beaucoup à vous montrer en cette matière, mais pour ne pas vous lasser, ce sera pour une autre fois !

Et ... qui sait ? peut-être bientôt tout de même quelques ouvrages seront-ils réellement terminés ?

A très bientôt, j'espère ?

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 21:52

Il était une fois une fée complètement accro aux textiles, qu'ils soient tissus ou fils, ou fibres. Elle ne pouvait pas s'empêcher de stocker amoureusement toutes sortes de choses, dans deux de ses chambres. Certaines choses en sachets plastiques, d'autres en caisse, d'autres dans des armoires ou sur des étagères.

Un jour, alors qu'elle flânait parmi toutes ces matières, son regard absorbé perçut un mouvement grisâtre. Elle n'y prit garde mais son subconscient veillait.

Peu de temps après, la fée eu le pressentiment étrange qu'une catastrophe se préparait.

Elle se rendit dans la première chambre, ouvrit une caisse ... en préleva une partie du contenu, et se mit à trier, en bas, avec un bon éclairage et une table.

La caisse contenait de la toison de mouton, lavée l'été dernier.

Mais même lavée, la laine brute reste quelque chose qui sniffe toujours fort bon le mouton...

Petit conte de fée aux allures de polar

Que voyez-vous sur cette table ? une serviette, de la laine, des brindilles ... un bout de papier roulotté ... mais que fiche un bout de papier dans ma toison ? Bizarre, au lavage, il aurait dû se dissoudre.

Petit conte de fée aux allures de polar
Petit conte de fée aux allures de polar
Petit conte de fée aux allures de polar
Petit conte de fée aux allures de polar

ahhhrgh ! Enfer et damnation ! c'est une larve de mite ! Et pas timide pour deux sous, en plus.

J'ai frénétiquement trié le contenu de ma caisse, jeté ce qui n'était de toute manière pas utilisable, et teinté tout le reste à la casserole, histoire que les éventuels œufs microscopiques non encore éclos et non visibles soient ébouillantés pour de bon.

Au total, je n'ai trouvé que quinze larves "papier" pour une énorme caisse de toison lavée, mais je suis bien incapable d'établir l'ampleur des dégâts puisque cette laine provenait de mon premier tri de l'été dernier, plus qu'imparfait, lequel contenait pas mal de surcoupes et de bourre, à jeter de toute manière.

Inutile de préciser que depuis lors, ici, c'est la chasse aux éventuelles mites.

J'ai bien de l'huile de neem, mais lorsque j'ai débouché le flacon, ça pue tellement horriblement qu'il ne faut pas me demander de mettre ça dans mes caisses ou mes armoires.

La naphtaline, on n'en trouve plus ici.

Alors ? Les rondelles de cèdre ? J'en ai fort peu et je ne suis pas persuadée de leur utilité.

Les huiles essentielles ? J'ai essayé, mais c'est tellement volatile qu'il faudrait que j'en remette chaque semaine dans les armoires, bonjour le budget.

Il me reste la lavande ... à part que je n'en avais pas en stock !

Du coup, j'ai carrément acheté deux kilos de lavande séchée chez France Lavande, que je dois encore mettre en petit sachets à confectionner, pour placer un peu partout.

Pourvu que ça fonctionne !!

Et vous, vous avez déjà subi des attaques de mites ?

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 07:47

Une très heureuse année

Il n'est pas trop tard pour vous souhaiter ...

de la part de la Mère Monique et moi.

Nous espérons toutes les deux encore trouver suffisamment d'énergie pour partager ici nos fabrications, nos fleurs, nos joies et nos peines, avec vous toutes et tous !!

A très bientôt, ensemble pour un bout de chemin ?

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 10:39

Je voudrais vous remercier, vous qui êtes passés sur ce blog, et avez laissé un message de sympathie à l'attention de la Mère Monique et moi, suite au décès de notre patriarche ronchon que nous aimions pourtant si fort.

Tout simplement merci !
Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 19:18

Vous vous souvenez de ce film "Gremlins", dans lequel de gentilles créatures pleines de poils, appelées des "Mogwaï" se transformaient en d'horribles monstres, appelés "gremlins" si par inadvertance vous les aspergiez d'eau ou si vous leur donniez accès à de la nourriture passé une certaine heure ?

Bien sûr que vous vous en souvenez, je n'en doute pas. Et vous rigolez encore aux facéties de ces petits monstres télévisés. Tout en vous disant qu'heureusement que ça n'existe qu'au cinéma.

Ben ...moi, je n'en suis pas si certaine.

Je pense même en avoir reçu un exemplaire, dont j'ai pris livraison en totale ignorance.

Mi mai, nous avons dû faire euthanasier notre femelle épagneule breton âgée de 15 ans, au bout du rouleau. Mi juin, comme bien souvent hélas, son compagnon (même âge) a suivi le même chemin.

Nous nous étions jurés, Délicieux Mari et moi de ne jaaaaamais reprendre de clebs. Histoire de profiter d'une maison enfin propre et exempte de poils de chiens.

Histoire de voyager plus facilement.

Histoire d'arrêter de se tracasser à la moindre puce, à la moindre toux, au moindre air malheureux.

Mais voilà. On ne chasse pas ainsi le naturel. La maison était tellement vide ! Et ne parlons pas du jardin. A chaque mouvement des plantes se balançant dans le vent, il nous semblait que nos vieux compagnons allaient surgir et revenir nous faire des câlins.

Nous avions bien pensé reprendre un chat, mais les chats, ça ne convient pas à des angoissés comme nous, ça fait ce que bon lui semble, un chat. Ca va, ça vient ...

Nous avons tenu le coup. Courageusement.

Trois misérables semaines exactement.

J'ai fini par écumer le net en vue de rechercher un chien à rendre heureux, si possible plus un chiot parce que les longues journées d'absence, ce n'est pas idéal pour l'éducation. Si possible un petit chien, du genre qu'on prend sur ses genoux, à bras, partout, quoi.

Et forcément, nous avons trouvé.

Nous avons racheté un adorable épagneul papillon baptisé "Poupée", ravissante boule de poils de presque deux ans, à une dame qui avait toute une ménagerie et qui devait s'en séparer pour cause d'allergie grave de son dernier enfant.

Les gremlins, ça existe en vrai ?
Les gremlins, ça existe en vrai ?Les gremlins, ça existe en vrai ?

Quelques semaines se sont écoulées et la dame a repris contact avec nous, nous proposant d'adopter (cette fois gratuitement) le dernier chien qu'elle n'avais pas su caser, "son chien-chien à la mémère à elle toute seule", un chien genre "épagneul japonais", en moins poilu et en plus haut, mais à visage raplati.

Au départ, nous n'étions pas très chauds. Notre petite vie tranquille sans aucun embarras avec Poupée, chien sage comme une image, n'allait-elle pas être dérangée ? D'un autre côté, la Poupée, elle se tape quand même trois jours par semaine de totale solitude, alors qu'elle a toujours vécu dans une grosse famille remplie d'enfants et d'autres chiens.

La cerise sur le gâteau fut lorsque la dame nous a annoncé que si sa Dana japonaise n'avait pas trouvé preneur le lendemain, elle irait la faire euthanasier.

Là, ma guimauve de mari a bondi. Pas question ! Pauvre bête, elle n'a pas mérité ça ! On y va, préviens la dame.

Le chien en question nous avait paru ma foi bien sympa lorsque nous étions venus chercher Poupée, nous n'avions finalement aucune raison de nous tracasser. Il s'agissait aussi d'une femelle, âgée cette fois de cinq ans.

Voyez donc sa trombine de près...

Les gremlins, ça existe en vrai ?
Les gremlins, ça existe en vrai ?

N'est-ce pas qu'elle ressemble à Gizmo le gentil mogwaï-gremlin du film ?

N'empêche, on s'est vite demandé ce que nous avions pêché comme animal.

Elle n'aboie pas vraiment, elle émet des espèces de miaulements qui peuvent vous vriller les oreilles tellement ils sont aigus. Qu'elle ne sort que lorsque vous avez osé la laisser seule et que vous rentrez à la maison.

Je me suis demandée si ce n'était pas plutôt un chat déguisé, ce chien.

Tenez, ses deux places de prédilection sont sur l'assise des chaises biens repoussées sous la table. Et sur l'appui de fenêtre, des heures durant, pour voir ce qui se passe en rue, toutefois sans jamais aboyer.

Les gremlins, ça existe en vrai ?

Vous me direz, jusque là, rien de bien spécial. Non. D'accord. Un chien qui miaule comme un chat, et qui choisit des emplacements de chat, tout le monde a ça chez soi.

La maison étant petite, est pourvue de peu de portes intérieures, et la cage d'escalier menant aux étages est ouverte.

Le premier soir, DM a voulu empêcher l'accès en barrant l'escalier par un grand panneau en bois. Des heures durant, Dana a sauté dessus en espérant l'escalader.

Inutile de préciser qu'on a peu et très mal dormi.

La deuxième nuit, elle est parvenue à escalader le panneau d'une hauteur pourtant respectable, et à gratter à la porte de la chambre. J'ai dit à DM "tiens bon, surtout ne cède pas".

La troisième nuit, je me suis écroulée de fatigue et au matin, me tournant vers DM, j'ai dit "aah tu vois, elle a enfin compris qu'elle devait tranquillement dormir en bas avec Poupée".

D'un mouvement de menton, DM m'a désigné la descente de lit de mon côté. Je me suis retournée et y ai vu Dana, paisiblement endormie ... ainsi, cette diablesse, du haut de ses trente centimètres, parvient à se propulser et à se suspendre aux poignées des portes les plus coriaces ...

Recontactant son ancienne propriétaire, quelle ne fut pas ma surprise lorsqu'elle m'a écrit "Je croyais que vous aviez compris, Dana, elle faisait TOUT avec moi, d'ailleurs elle ne supporte absolument pas la solitude"

En parlant de solitude, là, c'est moi qui me suis sentie seule du coup.

En pratique, Poupée et elle dorment finalement dans notre immense chambre sans que cela pose le moindre problème. On leur a donné un vieil oreiller et une couverture en teddy pour chien, elles s'y posent, dorment, et nous fichent la paix la plus totale.

Et le ... "elle ne supporte pas la solitude" ? Ben, c'est là que le gentil mogwaï appelé Dana se transforme en un horrible gremlin.

Tout ça se passait alors que nous étions encore en congés, DM et moi. A notre retour du premier jour de boulot, quelle ne fut pas notre surprise de constater que Dana était parvenue à grimper via les chaises, sur toutes les tables et meubles de la maison, quitte à se contorsionner ou à sauter comme un chat. La poubelle avait fait les frais de sa visite assidue également ! Quant au pain, toujours rangé contre le mur sur le plan de travail, pourtant très haut, il avait été englouti par la gourmande qui était parvenue à se saisir du sachet et à le déchiqueter.

Aux grands maux les grands remèdes. Les chaises de la cuisine n'étant que rarement utilisées, ont été rangées, la poubelle fut mise en hauteur, et j'ai fait l'acquisition de quelques trappes à souris, que j'active dès que je dois m'absenter, et que je positionne aux endroits stratégiques où mon monstre saute.

Au début, les trappes sautaient systématiquement. Mais petit à petit, j'ai constaté qu'elle escaladait de moins en moins le mobilier, à l'exception de l'appui de fenêtre auquel je lui laisse satisfaire sa curiosité et occuper son temps.

Peut-être qu'un jour je pourrai me passer de ces satanées clapettes à souris ? qui sait ...

Elle a peut-etre délaissé mes meubles, mais visiblement les jouets et os pour chien laissés à sa disposition ne l'intéressent pas beaucoup et ... voilà que son côté monstre-chat a refait surface !

Les gremlins, ça existe en vrai ?Les gremlins, ça existe en vrai ?

Maintenant, j'ai intérêt à ranger mes pelotes de laines et mes magasines ...

Quand je vous disais que les gremlins, ça existe pour de vrai !

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 20:17

Ce samedi 24 août, par une journée d'une pluie sans fin, la Mère Monique a perdu son malade, son râleur, son mari, celui qui m'a élevée comme si j'étais sa fille, diminué par la maladie depuis plusieurs années, celui que nous appelions entre nous "le grand schtroumpf râleur".

Il était atteint de BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) depuis deux ans, avait échappé de justesse à une détresse respiratoire aigüe en février 2011, mais dans quel état ... avait perdu la vue peu après, la locomotion, l'appétit ...et a passé le plus clair de sa dernière année d'existence de séjour hospitalier en séjour hospitalier, ne revenant qu'épisodiquement à la maison.

Comme bien des hommes, il cachait sa détresse et son angoisse derrière une rage et une aigreur sans limites, dont la Mère Monique faisait la plupart du temps les frais.

Heureusement pour elle, elle tient plus du jonc qui plie mais ne rompt point. Sourire, la force se cache bien souvent derrière des apparences bien frêles.

Malgré cette horrible méchanceté qui l'habitait, et même si nous, sa famille, ses voisins, nous n'acceptions pas son comportement envers son épouse, nous pouvions comprendre l'immensité de son désespoir. Et parvenir à nous souvenir des bons moments passés ensemble plutôt que des mauvais. (et ce n'était pas toujours facile à réaliser ! )

Il nous semblait à tous bien terrible et bien injuste que sa constitution qu'il qualifiait lui-même à juste titre de "force de la nature" l'empêchât de mourir, comme le prévoyaient statistiques et corps médical ...

Heureusement, Dame Nature a fini par accomplir son oeuvre et l'a rappelé à elle, mettant fin à son trop long calvaire. Nous avons pu lui dire adieu, et avons été assurés que tout était mis en oeuvre par l'équipe de soins palliatifs pour qu'il puisse s'éteindre sans souffrance, de la manière la plus paisible que la science permette actuellement.

Une nouvelle existence s'ouvre dorénavant à la Mère Monique. Elle va pouvoir se reposer, prendre enfin soin de sa santé, vivre en paix et profiter des petits bonheurs de l'existence au jour le jour à son rythme et comme elle l'entendra.

Et ce jour, aux funérailles, j'ai mentalement chantonné cette chanson du grand Jacques (Brel) que le défunt aimait tant.

Comme elle reflète bien ce qu'il pensait, ce qu'il souhaitait, je ne résiste pas à vous en livrer les paroles :

Chanson du moribond.

Adieu l´Émile je t´aimais bien
Adieu l´Émile je t´aimais bien, tu sais
On a chanté les mêmes vins
On a chanté les mêmes filles
On a chanté les mêmes chagrins
Adieu l´Émile je vais mourir
C´est dur de mourir au printemps, tu sais
Mais j´pars aux fleurs la paix dans l´âme
Car vu qu´t´es bon comme du pain blanc
Je sais qu´tu prendras soin d´ma femme
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
J´veux qu´on s´amuse comme des fous
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
Quand c´est qu´on m´mettra dans l´trou

Adieu Curé je t´aimais bien
Adieu Curé je t´aimais bien, tu sais
On n´était pas du même bord
On n´était pas du même chemin
Mais on cherchait le même port
Adieu Curé je vais mourir
C´est dur de mourir au printemps, tu sais
Mais j´pars aux fleurs la paix dans l´âme
Car vu que t´étais son confident
Je sais qu´tu prendras soin d´ma femme
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
J´veux qu´on s´amuse comme des fous
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
Quand c´est qu´on m´mettra dans l´trou

Adieu l´Antoine je t´aimais pas bien
Adieu l´Antoine je t´aimais pas bien, tu sais
J´en crève de crever aujourd´hui
Alors que toi tu es bien vivant
Et même plus solide que l´ennui
Adieu l´Antoine je vais mourir
C´est dur de mourir au printemps, tu sais
Mais j´pars aux fleurs la paix dans l´âme
Car vu que tu étais son amant
Je sais qu´tu prendras soin d´ma femme
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
J´veux qu´on s´amuse comme des fous
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
Quand c´est qu´on m´mettra dans l´trou

Adieu ma femme je t´aimais bien
Adieu ma femme je t´aimais bien, tu sais
Mais je prends l´train pour le bon Dieu
Je prends le train qui est avant l´tien
Mais on prend tous le train qu´on peut
Adieu ma femme, je vais mourir
C´est dur de mourir au printemps, tu sais
Mais j´pars aux fleurs les yeux fermés, ma femme
Car vu qu´j´les ai fermés souvent
Je sais qu´tu prendras soin d´mon âme
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
J´veux qu´on s´amuse comme des fous
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse
Quand c´est qu´on m´mettra dans l´trou

octobre 2010 - La Mère Monique et le Grand Schtroumpf à mon mariage

octobre 2010 - La Mère Monique et le Grand Schtroumpf à mon mariage

Une fois n'est pas coutume, il y a eu peu de larmes, beaucoup de joie, de paix, d'amitié, de partage, d'échanges de souvenirs, de sourires et de rires, à ses funérailles, ce jour.

Et je suis sûre qu'il en a été très heureux, perché là-haut.

Tchin tchin, à ta santé, Alex, nous levons notre verre de pastis en ta mémoire !

PS : avis à tous les gros fumeurs : le calvaire qu'a subi mon beau-père guette des millions de fumeurs. A l'époque où l'espérance de vie était nettement plus courte que maintenant, personne n'avait conscience des dégâts causés par la cigarette, vu toutes les autres causes de mortalité. Mais voilà, il faut se rendre à l'évidence, bien plus que les cancers du poumon et de la gorge, la BPCO est un gigantesque fléau en marche, bien pire que le sida, qui ne s'éteindra que des décennies après que la cigarette sera éradiquée de nos cultures. Imaginez que chacune de vos inspirations soit difficile même en étant relié en permanence à un extracteur d'oxygène et vous aurez une pâle idée de ce qui risque de vous attendre au tournant... un fumeur averti en vaut deux.

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 08:47

Ce petit mot pour vous expliquer la rareté des articles et mes grandes absences en ce moment.  Tout d'abord, j'oeuvre beaucoup et donc c'est assez difficile d'être à la fois au four et au moulin, entendez au crochet et à l'ordi.  Ensuite mon délciieux mari est dans une grande phase "informatique", et donc, il faudrait presque que je m'asseye sur ses genoux pour parvenir à accéder à l'ordinateur.

Et ensuite, (je devrais dire "et surtout"), nous avons récemment changé de matériel informatique et DM ne m'a toujours pas réinstallé certaines petites choses capitales comme les dossiers "photos" et les programmes qui vont avec ! Consternation.

Donc, il vous faudra encore un peu de patience pour obtenir des nouveautés de ma part.  Les articles sont préparés mais  avouez que sans photo, ça manquerait vachement de charme !

 

Très bonne journée à toutes !

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 06:00

Cerise Violette (pour ceux qui ne la connaissent pas, rendez-vous ICI) a été taggée par Cocolaine.  Du coup, elle s'est vengée en refilant son tag à tous ses contacts... et il y en a une tripotée.

Comme je suis brave fille et bonne joueuse, je relève le gant.

Je ne sais pas exactement ce qu'est un Liebster award mais le principe me paraît assez simple.

Il vous faut dévoiler 11 choses à propos de vous, répondre aux 11 questions posées par la personne qui vous a désignée et  à votre tour, désigner 11 blogs et leur poser 11 questions.

 

Par quoi commencer ?   J'ai parfois l'impression que vous savez tout de moi ou presque, non ?

1) après avoir décidé de travailler à temps vachement partiel, voyant la détresse de ma collègue, j'ai craqué et j'ai conservé un pied chez chaque employeur.  Du coup, je continue à travailler temps plein (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, ma vieille ?!)

2) comme je suis fainéante, je ne passe pas mon temps à travestir ma pensée, la transparence et la limpidité sont deux de mes caractéristiques les plus criantes.

3) je crois fermement en la force du positivisme et à l'inverse, suis persuadée qu'il vaut mieux fuir à toutes jambes les personnes perpétuellement négatives car à la fin, elles vous "plombent et pompent" l'énergie vitale.

4) j'aime beaucoup les animaux, j'en ai à la maison mais ne suis pas pour autant suffisamment prête à faire du bénévolat.  Mes vieux clebs me causent assez de tracas ainsi.

5) Lorsque j'étais jeune, je croyais que je n'étais pas faite pour la maternité.  Il semblerait que je me sois trompée, mais le tiroir à bébés étant cassé, je m'exerce sur ceux de ma petite soeur .

6) j'adore le soleil, les couleurs éclatantes, le ciel bleu, les vêtements un peu hors norme (je les imagine dans ma tête mais je franchis rarement le cap de me mettre à les concevoir).   Suis d'ailleurs très fan des bijoux que fabrique DUMAUVOBLEU (ICI) et des vêtements créés par Cathy Jennet (AUREOLE) (ICI).

7) je suis folle amoureuse de mon délicieux mari, tout aussi déjanté, anachronique  et gentil que moi.

8) je ne sais pas vivre sans m'entourer de musique, si possible sacrée, baroque, renaissance ou médiévale...mais je n'ai plus envie à mon âge de me lancer dans l'apprentissage du solfège et de la viole de Gambe,  délicieux mari peut toujours courir  et continuer à rêver  !

9) je me suis inscrite à Weight watcher ce deux janvier, en espérant y trouver de l'aide pour retrouver forme et santé.  Wait and see !

10) je ne suis vraiment pas polyglotte mais si je pouvais remonter dans le temps, j'apprendrais l'allemand, voilà qui me serait bien utile pour faire plaisir à tous mes clients germaniques, un peu frustrés de mon anglais "google".

11) j'ai commencé à perdre mes cheveux vers l'âge de 25 ans.   Depuis lors, je triche en donnant un max de volume à ceux qui me restent attachés, rires.   Ca m'a fait très mal  au moral, pendant plusieurs années, et puis j'ai accepté, puisqu'on ne sait rien  y faire dans mon cas.    Après tout, perdre ses cheveux, ce n'est pas très esthétique mais ce n'est ni mortel, ni douloureux ... et puis ça ne vous fait pas perdre ni vos neurones, ni  nos qualités, après tout.

 

Maintenant, répondons aux questions posées par Cerise Violette :

1) Que détestes-tu cuisiner ?    Ce serait plus simple que j'avoue que je n'aime pas cuisiner ! point à la ligne.

2) Quelles sont les alliances de couleurs que tu aimes ?  turquoise orange, orange mauve, mauve turquoise

3) Joues-tu avec le feu ? Aimes -tu transgresser ? je déteste transgresser.   Sauf s'il m'est possible de poser un acte pour contrer une action heurtant profondément mon sens moral.

4) As-tu un ou des jouets récents ? je me suis lâchée, j'ai deux chéries Corolle, et quatre poupées Paola Reina du même gabarit.  Je me dis chaque fois que j'achète pour ma nièce  Emy (3 ans) lorsqu'elle sera en âge de s'y intéresser,  mais comme elle n'a pas l'air de "mordre à l'hameçon' pour l'instant, et que je les aime beaucoup, momentanément je les garde "pour moi", ces adorables poupées.

5) Que fais-tu à contre-courant des autres ?  sous un caractère fort aimable, et un naturel profondément gentil,  je SUIS un contre-courant.  

6) Es-tu capable de lâcher un livre en cours de lecture si çà te gave ou bien coûte que coûte, tu le termines ?  parfaitement, si le livre m'enquiquine trop.

7) Quelle est ta madeleine de Proust ? Un bonbon ? Un gâteau ? Un parfum ? (moi, c'est le roudoudou ou coqueliche) Elle n'est pas de l'ordre du goût, ma madeleine.  Elle relève plutôt du visuel.   Certains ciels, certaines limpidités de l'air ou au contraire, certaines chutes de neige feutrées et moelleuses, évoquent mon enfance.

8) Si tu étais un animal , lequel ?  un chien, aucun doute n'est permis.

9) Y a-t-il un sport que tu ne feras jamais ou que tu n'aurais jamais fait ?  tout ce qui est en rapport avec la vitesse, l'altitude et/ou certains types de mouvements.   J'ai voulu apprendre à monter à cheval et je me suis rendue compte avec horreur et grande tristesse que le galop me donnait un horrible mal de mer ....

10) Si tu devais prénommer un enfant aujourd'hui , que choisirais -tu ? j'ai toujours pensé que si j'avais eu un enfant, c'aurait été une fille.  Je l'aurais appelée "Céline", en espérant que cela la rendrait aussi coriace et combattive que ma grand-mère paternelle, qui porte ce prénom.

11) Secrètement as-tu pesté contre moi pour ce tag ? Je veux la vérité vraie ! pas du tout, je suis plutôt contente de jouer à ça avec toi.

 

 A mon tour de vous asticoter un peu  .... mais comme je n'ai pas envie non plus de vous embêter, je préfère vous demander : QUI VEUT JOUER AVEC MOI ET RELEVER LE DEFI  DE LA QUESTIONNETTE DU "Liebster Award" ?

 

Voici les questions que je vous pose :

 

1) quelles études avez-vous faites et  le métier que vous excercez actuellement est-il en rapport avec ces études ?

2)  quelles sont les professions que vous auriez bien aimé  exercer, avec le recul ?

3) pensez-vous qu'il soit plus difficile d'élever des enfants maintenant qu'il y a un siècle ?

4) quelles sont les activités manuelles auxquelles vous ne vous êtes pas encore frotté(e) et qui vous tenteraient ?

5) quel est (ou quels sont) votre plat préféré ?

6) quel est le sens le  plus développé chez vous ?

7) quel est votre hobby préféré ?

8) quel est le dernier livre que vous avez lu ? et de quel genre est-il ?

9) imaginons que vous receviez une grosse somme en cadeau (lotto, héritage ... peu importe), par exemple, un million d'euros.  Qu'en feriez-vous ?

10) si notre avenir s'avérait beaucoup plus austère en matière de diversité et de possessions,  comment feriez-vous vous en pratique pour vous constituer une garde robe néanmoins sympa ?

11) quel est votre trait de caractère le plus marquant ?

 

Alors, qui joue avec moi, maintenant ?

 

Très douce journée à tous, 

Feedautomne

 

Repost 0
Published by feedautomne - dans REFLEXIONS
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens