Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 19:50

Toujours en quête de récup en tout genre, j'avais évité la poubelle à un tshirt "thermolactyl" à longues manches de la Mère Monique, qui avait visiblement pas mal souffert d'un lavage trop chaud.

En prévision des jours frais au bureau, et parce que je n'ai plus que des mitaines orphelines, j'ai transformé les manches en mitaines, puis ai découpé le corps en une seule pièce qui "serpente" pour le transformer en écharpe.

La punch machine s'est chargée du reste, avec un peu de tulle, de fil filé main, de fibres de soie et de gliz super-brillant.

C'est super à l'usage, je suis très contente de ce petit recyclage.

Ah oui, inutile de vous préciser que pour l'instant, mon coup de coeur va au travail de mes chutes de tulle rouge pailleté que j'adore ... à la vue des dernières fabrications à la punch machine, vous l'aurez bien deviné, sourire.

La punch machine - Acte 7 - Thermorecycl'art
La punch machine - Acte 7 - Thermorecycl'art
La punch machine - Acte 7 - Thermorecycl'art
La punch machine - Acte 7 - Thermorecycl'art
Repost 0
Published by feedautomne - dans PUNCH MACHINE
commenter cet article
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 19:07

Ca fait quelques semaines que je ne dors plus bien. La nuit, je pense à tout ce que je voudrais réaliser avec mes petites mains, en toutes disciplines, je me relève, je compulse revues et livres divers, je fourrage dans mes caisses à trésors ... et je finis par me rendormir, fatiguée mais toujours aussi indécise.

Une chose me trotte en tête. J'en ai marre des cadeaux traditionnels lorsqu'on est invité chez quelqu'un. Du vin ? ben oui, forcément, à un homme qui apprécie, c'est facile.

Mais à une femme ? des chocolats ? heuu ... vous ne croyez pas qu'on fait suffisamment d'excès ainsi, à cette période de fêtes de fin d'année ? Des fleurs ? z'avez vu la tenue de mon dernier bouquet, offert par délicieux mari pour mon anniversaire, venant de chez un fleuriste réputé ? même pas une semaine, elles ont tenu, les roses ! Un montage floral ? mouais ... bof ... si je ne trouve rien d'autre ... elle risque d'en recevoir plusieurs autres, la personne qui nous reçoit.

Un "machin-bibelot-truc-déco" ? ah non, pas question. D'ailleurs, Brigitte, elle est comme moi, elle déteste toutes les tâches qui se terminent en "âge" ... ménage, nettoyage ...

Lui fabriquer un chapeau ? moui, pourquoi pas ... mais ... je la connais, sa tête, à la Brigitte ! C'est tout sauf du standard, quel risque que le couvre chef n'aille pas bien ! Une écharpe ? Plus le temps. D'autant plus que délicieux mari m'a piqué le dernier tricot, illico.

C'est à la dernière minute, soit le jour-même du réveillon de fin d'année, que l'inspiration est venue. Je me suis souvenue d'une conversation pas si lointaine dans laquelle elle évoquait son manque de sacs autres que '"à commissions avec le logo du supermarché" pour y planquer et transporter les encours de son choix. Yess !! je n'avais qu'à lui fabriquer dare dare un sac à ouvrages !

Mais oui ... mais il y avait aussi la cuisine à ranger, le gâteau du soir à préparer ... pas question de faire de la couture sophistiquée.

Et puis en plus, le tissu sur lequel j'avais jeté mon dévolu trainait depuis si longtemps en caisse et en armoire, qu'il valait vraiment mieux le laver et le sécher avant de le travailler.

J'ai commencé par là, puis j'ai coupé les morceaux, je les ai surfilés ... quelle déco lui mettre, à ce futur sac pour l'instant beaucoup trop sobre ? L'usage de la punch machine s'est imposé à moi ! Un peu de tulle, de laine, de fibres plus tard, le "poppy sac" est né !

La punch  machine - Acte 6 - Le sac "Poppy"
La punch  machine - Acte 6 - Le sac "Poppy"
La punch  machine - Acte 6 - Le sac "Poppy"
Repost 0
Published by feedautomne - dans PUNCH MACHINE
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 06:00

Bien pourvue d'écharpes fort ordinaires, je me suis lancée dans l'utilisation de fils filés mains. Liselle m'ayant offert deux pelotes d'un fort joli fil multicolore retordu noir, que je n'avais pas encore utilisé, j'ai pensé qu'il se marierait très bien avec une de mes écharpes du commerce, orange, un peu courte.

Hop, quelques coup d'aiguilles à incruster plus tard ...

La punch machine - Acte 4
La punch machine - Acte 4

Et à l'arrière :

La punch machine - Acte 4

Imaginez un peu tresser, ou crocheter du fil fabriqué maison, quelle beau galon ce pourrait être , à appliquer ainsi sur un vêtement !

Repost 0
Published by feedautomne - dans PUNCH MACHINE
commenter cet article
22 décembre 2014 1 22 /12 /décembre /2014 06:00

Maintenant que vous savez à quoi sert cette machine, et que je vous ai entrouvert la porte de ses infinies possibilités, et si on passait aux choses concrètes ?

Parce que vous pensez bien que depuis que je l'ai reçue, je ne me suis pas contentée de la regarder, ma machine.

J'ai ressorti du fond de l'armoire une écharpe, vieille, un peu feutrée, qui avait été mitée. J'avais souhaité la customiser l'hiver dernier en cousant sur les trous des petites fleurs au crochet. Le résultat avait été fort minable, les fleurs cousues en leur centre ayant tendance à se recroquviller et à pendouiller lamentablement. Et je ne pouvais pas mieux les coudre, ça faisait des grimaces dans le tricot.

J'ai pensé que si je les étalais bien, et les faisais passer sous l'action de mes aiguilles magiques, ce serait mieux.

Quelques fleurs sur l'endroit ...

La punch machine - Acte 3
La punch machine - Acte 3

Et sur l'envers :

La punch machine - Acte 3

Quelques essais d'incrustation de fibres de laine, de panne de velours, de tulle pailleté ...

La punch machine - Acte 3
La punch machine - Acte 3
La punch machine - Acte 3

Alors, qu'en dites-vous ? Ca commence à devenir intéressant, tout de même, cette technique, pas vrai ?

La punch machine - Acte 3
Repost 0
Published by feedautomne - dans PUNCH MACHINE
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 17:17

Je vous ai laissées avec des images de l'engin "à puncher" à l'épisode précédent.

La pédale d'accélération fait monter-descendre à la vitesse que vous voulez le pied muni de maximum 5 aiguilles à feutrer, qui s'enfoncent dans la matière que vous glissez sous le "pied-de-biche protège-doigts".

Si vous glissez sous vos aiguilles de la laine, l'action répétée "entrer-sortir" des aiguilles la fait s'emmêler, et donc feutrer.

Si vous glissez sous vos aiguilles deux couches de tissus, l'action des aiguilles incrustera la couche supérieure dans la couche inférieure ...

Rien de tel que quels essais pour vérifier si cette théorie est bien exacte ...

Attention, les essais qui suivent n'ont absolument rien d'artistique, c'est une expérimentation parfaitement scientifique, donc ne m'en veuillez pas si c'est franchement très moche, j'ai pioché dans mon sac à chutes de tissu, sans plus.

Premier essai, sur du jeans lycra.

J'ai incorporé un morceau de matière polar, de crèpe de satin et de ruban à écharpe "froufrou".

Ensuite j'ai testé une chute de doublure jersey (violette), des fibres de laine pour le coeur.

Vous pouvez voir sur l'envers ce que ça donne.

En pratique, rien ne vous empêche d'incorporer un tissu sur l'envers pour obtenir un effet "ombré duveteux" sur l'endroit.

La punch machine  -  acte 2La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2La punch machine  -  acte 2

Ici, le même type d'essai sur une chute de jersey diolen.

La punch machine  -  acte 2La punch machine  -  acte 2

Ici, sur de la matière Tshirt, endroit et envers :

La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2

Sur le velours imprimé, j'ai testé beaucoup de choses : de la matière tshirt, du satin, du polar, de la soie sauvage, de la tentelle, du treillis à écharpe. La spirale blanche sur fond bordeau que vous apercevez est en fait la trace de l'incrustation d'une pièce de satin par l'envers.

La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2
La punch machine  -  acte 2

Absolument tout s'est très bien et très facilement incrusté, sans aucun problème.

Forcément, arrive en tête tout ce qui est laineux.  (fibres, laine, tricot, polar)

La doublure jersey, le crêpe de satin, la soie  et la dentelle donnent de jolis résultats.

Seule l'incrustation de matière Tshirt "tient" moins bien.

Maintenant, sachant ce que, techniquement, cette machine permet de réaliser,  imaginez un peu l'univers qui s'ouvre à vous !  Allez, qui se jette à l'eau et me donne ses idées ?

Repost 0
Published by feedautomne - dans PUNCH MACHINE
commenter cet article
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 12:54

Chaque année ou presque, on trouve sur le marché des tas de gadgets supposés solliciter notre créativité et aider à la mettre en oeuvre. Dans tous les domaines, parfois très bon marché (hum, c'est plutôt rare), jusqu'au vraiment très très cher (je pense ici notamment à ces machines à coudre spéciales pour broder).

Avant de craquer sur tout et n'importe quoi, il m'arrive de "baver" avec envie de certains de ces gadgets, mais pas persuadée de leur utilité, ou bien les jugeant trop coûteux, je remise l'idée à plus tard. En me disant que soit, l'idée me passe et donc je n'en avais pas besoin, soit l'idée ne me passe pas et j'attends que la nouveauté ait perdu son attrait et que son prix baisse... ce qui arrive parfois ... ou parfois pas.

Et j'imagine bien qu'en personnes raisonnables, vous agissez de même, le plus souvent

Parfois aussi, il m'arrive de "craquer" sur un chose sans attendre, comme sur le zoom loom, qui permet de fabriquer de si jolis petits carrés. Mais généralement, pour les choses qui frôlent ou dépassent la cinquantaine d'euros, je réfléchis longuement aux éventuels plans B.

Dans la gamme de ces ustensiles nouveaux qui intriguent, j'avais ouï dire qu'il existait une machine à feutrer. Bon, allez ma vieille, tu peux bien feutrer toi-même à l'eau et au savon, ou encore à l'aiguille, pas vrai ? Bien sûr. Mais voilà, cette machine qui ressemble plutôt de loin à une machine à coudre, en réalité, devrait plus s'appeler "machine à incruster" que machine à feutrer, même si forcément, en incrustant, elle feutre la matière.

Là, le terme "incrustation", bizarrement, ça me parle ... tout comme tous les mix de technique dans lesquels on retrouve des tableaux fabriqués en utilisant des appliqués, du patch, du quilt, du feutrage, de la broderie ... un peu de tout, quoi !

Puis surtout, j'ai une folle envie d'essayer des choses, mais il faut en gros que "ça aille vite". Parce que me demander de mettre deux ans pour fabriquer un panneau mural, vraiment pas mon truc. Et pour cette raison, j'ai louché vers cette machine dès que j'ai eu connaissance de son existence.

Seulement ... pour un petit appareil que vous actionnez avec le pouce, c'est déjà une centaine d'euros. Alors, une machine électrique, heuuu ... j'avais bien vu qu'il en existait entre 250 et 500 euros, mais franchement pour l'usage, et surtout sans savoir si ça fonctionnait bien et si c'était robuste, je trouvais qu'il s'agissait d'un achat cher et risqué.

J'ai attendu. Toujours peu de créations visibles sur le net, et peu de "return" quant à ces engins.

Jusqu'au jour où Joëlle a mis sa machine en vente, avec un gros lot d'aiguilles de rechange, parce qu'elle souhaitait réorienter ses loisirs autrement. Elle a accepté de m'envoyer des photos de ses créas, et de m'en dire un peu plus quant à l'utilisation de l'engin, qui était parfaitement satisfaisant. J'ai sauté sur l'occasion et lui ai racheté sa "punch machine" de type Happylock SP1100.

La voici :

J'ai testé pour vous ... la punch machine ! Acte 1

On dirait une machine à coudre, elle fonctionne sur secteur, est munie d'une pédale d'accélération comme les machines à coudre.

A la place de l'aiguille à coudre, on trouve ceci :

J'ai testé pour vous ... la punch machine ! Acte 1

Un pied muni de 5 aiguilles à feutrer, soit des aiguilles à section triangulaire et pourvues de petites aspérités, outre leur pointe particulièrement piquante. Chaque aiguille est remplaçable facilement séparément en cas de casse, c'est un plus que toutes les machines n'offrent pas.

L'embout porte aiguilles est mis à l'abris de nos doigts par un tube semi-circulaire transparent auquel est rattaché un espèce de pied de biche que l'on ne rabaisse pas par une manette mais dont la hauteur est réglable par une vis. Il n'y a pas de griffe d'entraînement, le tissu doit pouvoir bouger librement sous l'action des aiguilles.

La subtilité à ne pas perdre de vue est la suivante : lorsque vous enlevez votre pied de la pédale d'accélération, le mouvement des aiguilles ne s'arrête pas immédiatement. Il y a une décélération progressive, et les aiguilles sont particulièrement fragiles lors de ce ralentissement. Donc, dès que vous levez le pied, arrêtez de bouger le tissu, sinon vous risquez de casser une aiguille.

J'en ai cassé deux lors de mon premier essai, j'ai de suite compris pourquoi, et suis plus délicate dans mes mouvements lors de cette phase d'arrêt.

Au prochain épisode, je vous raconterai ce qu'on peut "incruster-feutrer".

Très bon dimanche à toutes !

Repost 0
Published by feedautomne - dans PUNCH MACHINE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de feedautomne
  • Le blog de feedautomne
  • : Porte ouverte sur mon coin perso, mes pensées et réalisations tant en aquarelle, tricot, crochet, couture, promenades, jardin, lecture, musique ....
  • Contact

BLOGS

les crochet-déco-jardin de Anne http://de-la-maison-au-jardin.over-blog.com/
les multiples créations d''Annie aux doigts d'or http://annie-au-pays-des-merveilles.over-blog.com/
les chroniques d'Emmanuelle http://mapetitepause.over-blog.com/

Les perles d'Evlin http://banette88.canalblog.com/

Les créations de Sonia, nouvelle grand-mère http://grandma.canalblog.com/

 

 

Recherche

Liens